Retour

Journée internationale de la femme : soyons solidaires des femmes et des filles ukrainiennes

Déclaration
Chisinau 07/03/2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Une volontaire travaille dans un centre de don et de distribution de marchandises à Lviv, Ukraine le 2 mars 2022. Crédit: Daniel LEAL/AFP

Une volontaire travaille dans un centre de don et de distribution de marchandises à Lviv, Ukraine le 2 mars 2022. Crédit: Daniel LEAL/AFP

« À la veille de la Journée internationale de la femme, je voudrais exprimer ma sympathie et ma profonde solidarité aux femmes et aux filles ukrainiennes prises au piège d’une guerre menée au mépris total de la vie et de la dignité humaines. Je rends hommages à celles d'entre elles qui ont été tuées, et mes pensées vont à celles qui ont été blessées », a déclaré aujourd'hui la Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatović.

« Ces deux derniers jours, j'ai eu le privilège de rencontrer de nombreuses femmes et filles ukrainiennes courageuses qui ont pu échapper aux hostilités et se mettre en sécurité après avoir été contraintes de passer de nombreuses nuits terrifiantes dans des abris antiaériens avec leurs enfants et leurs proches. J'ai été extrêmement touchée par leur résilience face à ces expériences douloureuses et par leur espoir indéfectible », a ajouté la Commissaire Mijatović, actuellement en mission en République de Moldova.

« Les femmes ressentent directement l'impact dévastateur de la guerre sur leurs familles et leurs communautés. Alors que les combats et la violence font rage autour d’elles, les Ukrainiennes s'occupent de leurs familles et de leurs voisins, beaucoup d'entre elles ayant parcouru de longues distances pour mettre en sécurité leurs enfants et ceux de leurs amis. Elles continuent également à travailler sous les bombardements aveugles en tant que médecins, infirmières et autres professionnelles fournissant des services essentiels à leurs communautés. Les femmes défenseurs des droits humains, les journalistes, les militants de la société civile et les volontaires travaillent sans relâche pour rétablir la paix et protéger les valeurs que défend le Conseil de l'Europe. Je salue leur détermination, leur force et leur courage.

J'appelle tous les Etats membres du Conseil de l'Europe à faire tout leur possible pour rétablir la paix et à veiller à ce que l'aide humanitaire atteigne effectivement toutes les zones où elle est le plus urgemment nécessaire, tant à l'intérieur de l'Ukraine que dans les pays d'arrivée. L'Europe doit aujourd'hui entendre et prendre en compte les appels résolus des femmes et des filles ukrainiennes à agir pour protéger la paix et la dignité humaine. »