Enseignement supérieur et recherche


L’Espace européen de la recherche

L’enseignement et la recherche sont les éléments clés de l’enseignement supérieur et cela se perçoit dans le projet du Conseil de l’Europe sur le Patrimoine des universités européennes ou dans la Recommandation du Comité des ministres du Conseil de l’Europe sur la Mission de recherche de l’université.

Mais le Communiqué de Berlin a été le premier à aborder la question de l’Espace européen de la recherche et à le considérer comme l’un des deux piliers de la société du savoir :

‘’…Conscients de la nécessité de promouvoir des liens plus étroits entre l’EHEA et l’ERA dans une Europe de la connaissance, et de l’importance de la recherche comme partie intégrante de l’enseignement supérieur en Europe, les Ministres considèrent qu’il faut aller au-delà de la perspective actuelle centrée sur deux cycles principaux de l’enseignement supérieur et ajouter le niveau du doctorat comme troisième cycle dans le Processus de Bologne. Ils soulignent l’importance de la recherche, de la formation à la recherche et de la promotion de l’interdisciplinarité dans le maintien et l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur plus généralement dans le renforcement de la compétitivité de l’enseignement supérieur européen Les Ministres appellent à une mobilité accrue aux niveaux doctoral et post-doctoral et encouragent les institutions concernées à accroître leur coopération dans les domaines des études doctorales et de la formation des jeunes chercheurs.
Les Ministres feront les efforts nécessaires pour faire des institutions européennes d’enseignement supérieur des partenaires plus attractifs et efficaces encore. Les Ministres demandent donc aux institutions d’enseignement supérieur d’accroître le rôle et l’utilité de la recherche dans l’évolution technologique, sociale et culturelle et pour répondre aux besoins de la société.
Les Ministres comprennent qu’il y a, sur le chemin vers ces objectifs, des obstacles qui ne peuvent être levés par les institutions d’enseignement supérieur à elles seules. Il faut là un soutien fort, y compris financier, et des décisions appropriées de la part des gouvernements nationaux et des organismes européens.
Ils observent enfin que les réseaux au niveau doctoral devraient bénéficier d’un soutien pour stimuler le développement de l’excellence afin qu’ils deviennent l’un des emblèmes de l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur…’’

Cette nouvelle attention portée à la mission de recherche de l’université a été en grande partie la conséquence des activités de l’EUA qui, à plusieurs reprises, a souligné son importance :

  • · lors de sa conférence à Dubrovnik en 2001 (voir conclusions)
  • · lors de sa conférence à Bristol en 2003 (voir conclusions)
  • · et dans sa Déclaration de Graz adoptée en juillet 2003

et a également adopté une politique pour la création du Conseil européen de la recherche.

Au même moment, l’Union européenne a également donné un élan à la création de l’Espace européen de la recherche en publiant son Communiqué sur l’espace européen de la recherche en 2002 et en demandant de plus gros investissements pour la recherche dans son communiqué « Plus de recherche en Europe – objectif, 3% du PIB » ;

Pour plus de renseignements sur ce thème, reportez-vous à la note d’information de la Fondation européenne de la science ainsi qu’au site Internet sur l’Espace européen de la recherche de la Commission européenne ou à l’Espace européen de la recherche proprement dit – site Internet CORDIS.