Enseignement supérieur et recherche


Résultats d’activités antérieures du Conseil de l’Europe dans le domaine de l’enseignement supérieur et la recherche

Ces pages vous offrent l’information relative aux activités antérieures du Conseil de l’Europe dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche.

 

La gouvernance de l’enseignement supérieur

La gouvernance de l’enseignement supérieur est un sujet étroitement lié aux missions majeures du Conseil de l’Europe : la protection des droits de l’homme, de la démocratie et de l’Etat de droit. Ce thème est également très présent dans le cadre des débats du Processus de Bologne. Le CDESR (Comité directeur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche) a entrepris, à l’automne 2003, un projet intitulé « La gouvernance de l’enseignement supérieur ». Cette initiative visait principalement à contribuer à « L’année européenne de la citoyenneté par l’éducation », organisée par le Conseil de l’Europe pour 2005, ainsi qu’au programme de travail du Processus de Bologne pour la période 2005-2007. Le projet durait trois ans, de 2004 à 2006 avait pour but de renforcer la participation des étudiants, du personnel universitaire et d’autres acteurs à la gouvernance de l’enseignement supérieur

 

La responsabilité publique pour l’enseignement supérieur et la recherche

En 2003, le Comité directeur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (CDESR) a lancé un projet afin de contribuer au débat sur la question de la responsabilité publique en matière d’enseignement supérieur. Comme il a été maintes fois souligné lors de différentes discussions sur ce thème, l’enseignement supérieur ne peut pas être considéré comme un « bien d’intérêt public ou général » au sens économique du terme. Si une formule de ce type peut certes prendre un sens nouveau dans un contexte différent – phénomène relativement courant en matière linguistique -, on peut se demander avec raison s’il est bien utile, en l’occurrence, de tenter de redéfinir cette expression de « bien d’intérêt public ». En fait, sur le strict plan de l’action politique, cette expression, utilisée par les ministres, renvoie à la notion de responsabilité publique en matière d’enseignement supérieur. Aussi le Bureau du CDESR a-t-il demandé au Groupe de travail d’œuvrer sur la base de cette acception, et de compléter ses travaux par une réflexion sur la responsabilité publique en matière de recherche également.

 

Programme de Réforme Législative
Entre 1992 et 2000 le Conseil de l’Europe a mis en œuvre un programme de soutien pour les reformes de l’enseignement supérieur, en particulier par le biais de conseils par rapport aux projets de législation, dans les pays de l’Europe central et de l’Europe de l’est, nouveaux membres du Conseil de l’Europe à l’époque.

 

L'accès à l'Enseignement supérieur en Europe

Au milieu des années 90, le Conseil de l’Europe a organisé un grand nombre d’activités liées à l’accès à l’enseignement supérieur, avec une attention particulière à l’accès des groupes sous-représentés et à l’articulation entre enseignement secondaire et l’enseignement supérieur. Des publications touchent des thèmes spécifiques comme les système d’admission ou bien des thèmes généraux comme des recensements des situations générales d’accès à l’enseignement supérieur.

 

L'éducation tout au long de la vie au service de l'équité et de la cohésion sociale

En 1998 le Conseil de l’Europe avait lancé un projet sur l’éducation tout au long de la vie, suivant les priorités arrêtées par le deuxième sommet des chefs d’état et de gouvernement du Conseil de l’Europe en 1997, qui appelait à une « nouvelle stratégie pour la cohésion sociale ».

 

Les Etudes européennes pour une citoyenneté démocratique

En 1997 un projet sur les Etudes européennes pour une citoyenneté démocratique a été lance pour redéfinir les Etudes européennes en tant que discipline académique et un domaine de recherche et pour engager des travaux sur les concepts liés à la citoyenneté démocratique.

 

L'Université en tant que site de citoyenneté

Le projet a mis en valeur la fonction stratégique des établissements d’enseignement supérieur pour le développement politique. La recherche trans-nationale comparait des universités dans 15 pays européens, dans les démocraties établies comme dans des nouvelles démocraties, et quinze collèges et universités aux Etats-Unis d’Amérique.

 

Le patrimoine culturel des universités européennes

Pendant plus d’une année entre septembre 1999 et décembre 2000, plus de 1000 évènements nationaux et quinze projets transnationaux ont été organisés dans le cadre de la campagne « l’Europe, un patrimoine commun ». La recherche sur le patrimoine des universités européennes a mis en valeur des aspects comme les traditions et le patrimoine culturel des universités, le patrimoine matériel (musées et collections) et culturel ainsi que la dimension européenne du patrimoine universitaire et a fait l’objet d’une publication en 2002.

 

Les sciences sociales et le défi de la transition
Suite à la recommandation de l’Assemblé parlementaire du Conseil de l’Europe concernant les sciences sociales et le défi de la transition, un projet a été lancé pour recenser des informations sur l’état actuel des sciences sociales en Europe centrale et en Europe de l’est. Le projet a abouti à la recommandation du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe sur Les sciences sociales et le défi de la transition, adoptée en 2000.

 

La mission de recherche de l'Université
Le but de ce projet était de définir une vision européenne du lien entre la recherche universitaire et l’enseignement académique, une culture de recherche basée sur des valeurs fondamentales. Le projet a donné lieu à la Recommandation du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe sur la mission de recherche de l'université, adoptée en 2000.

 

Les politiques linguistiques dans l’Enseignement supérieur
Le CDESR a organisé une table ronde sur la question des politiques linguistiques dans l’enseignement supérieur lors de l’Année européenne des langues en 2001.

 

Apprendre et enseigner dans la société de communication

Une éducation fondée sur les technologies de l’information et de la communication est l’un des principaux défis auxquels seront confrontées les futures politiques de l’éducation. Cela s’inscrit dans un contexte global d’évolution, d’innovation et de mutation profonde que la société renvoie au système éducatif.
En 2001, le Comité de l’Education et le Comité de l’Enseignement supérieur et de la Recherche lançaient un nouveau projet, intitulé « Apprendre et enseigner dans la société de communication ».

 

La participation des étudiants à la gouvernance de l’enseignement supérieur

Entre 2002 et 2003 dans le cadre de la préparation du séminaire de Bologne sur la participation des étudiants au sein de l’enseignement supérieur, le ministère de l’Education, de la Recherche et des Affaires religieuses de Norvège a commandité un rapport au Conseil de l’Europe afin d’analyser la situation concernant les dispositions officielles et les pratiques concrètes permettant la participation étudiante dans ce domaine.

 

L'enseignement supérieur dans l'Europe du Sud-Est
Le Conseil de l’Europe a participé à un grand nombre de séminaires nationaux sur les aspects divers de la réforme de l’enseignement supérieur dans l’Europe du sud-est. En décembre 2003 il a organisé une conférence sur la mise en œuvre du processus de Bologne dans l’Europe du sud-est.