Enseignement supérieur et recherche


La mission de recherche des universités

Ce projet visait à définir une vision européenne de la recherche universitaire en liaison avec l’enseignement, sachant qu’il s’agit d’un type de recherche très spécifique, fondé sur des valeurs bien précises. La recherche non-universitaire devait également y être intégrée, à condition qu’elle ait aussi un impact sur la recherche universitaire. Les universités devaient être en mesure de procéder à des recherches du plus haut niveau dans une gamme de disciplines très large.

Cette initiative visait plus particulièrement les objectifs suivants :

  • aider les nouveaux Etats membres à modifier leur législation et leurs structures dans le domaine de la recherche, ou à les adapter aux missions fixées dans la déclaration de principe ;
  • fournir des conseils à cet effet, en proposant des structures de coopération dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, et par une évaluation de bonnes pratiques exemplaires ;
  • permettre à tous les membres d’évaluer leur politique en matière de recherche universitaire et d’élaborer des stratégies de coopération en vue d’améliorer les politiques en question en fonction des objectifs supranationaux, nationaux et régionaux ;
  • analyser le statut de la recherche libre (traditionnelle, pure ou fondamentale), de la recherche appliquée et du développement – principe qui obtient le soutien de tous -, ainsi que du concept intermédiaire baptisé « recherche stratégique » ;
  • analyser le statut de la recherche libre (traditionnelle) ;
  • attirer l’attention des chercheurs des nouveaux Etats membres sur les sources d’information existant au sujet des activités de recherche, afin d’aider ces chercheurs à trouver des partenaires.

Les thèmes d’intérêt suivants ont pu être identifiés :
1. les considérations de politique générale en matière de recherche universitaire ;
2. les relations entre la recherche universitaire et les établissements de recherche extérieurs subventionnés par les pouvoirs publics ;
3. la structure et l’organisation de la recherche au niveau de l’enseignement supérieur ;
4. le lien entre enseignement et recherche ;
5. la formation et le recrutement des chercheurs universitaires ;
6. les conditions de travail des chercheurs universitaires ;
7. les questions d’éthique dans le domaine de la recherche ;
8. la transparence des résultats de la recherche ;
9. le financement de la recherche dans l’enseignement supérieur.

Des observateurs de l’UNESCO, de l’OCDE, de l’Association européenne des universités (CRE – Conférence des recteurs européens), de la Confédération des Conférences des recteurs de l’UE (ces deux dernières organisations ayant fusionné en 2001 pour former l’Association universitaire européenne) et de la Fondation européenne des Sciences ont également participé au projet.

L’un des principaux résultats de cette initiative a été la Recommandation sur la Mission de recherche des universités, adoptée en 2000 par le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe.

On pourra consulter ici le rapport intégral sur ce projet.