Actualités
Le Conseil de l’Europe publie le rapport sur les langues minoritaires en Slovénie
16/04/2014 Le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a rendu public aujourd’hui un rapport d’évaluation sur l’application de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires en Slovénie. La Charte est l’instrument européen de protection et de promotion des langues de minorités nationales traditionnelles. Le rapport a été rédigé par un comité d’experts indépendants, qui contrôle l’application de la Charte. Le Conseil de l’Europe demande aux autorités slovènes de réduire le fossé entre la législation et la pratique en ce qui concerne l’utilisation du hongrois et de l’italien dans les services publics, dans les activités économiques et sociales, et dans les relations avec les autorités administratives de l’Etat (lire suite...). 
Le Conseil de l’Europe publie le rapport sur les langues minoritaires en Ukraine
15.01.2014 Le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a aujourd’hui rendu public le rapport d’évaluation relatif à l’application de la Charte Européenne des Langues Régionales ou Minoritaires en Ukraine. La Charte est la convention européenne pour la protection et la promotion des langues traditionnellement utilisées. Le rapport a été rédigé par un comité d’experts indépendants, qui surveille l’application de la Charte (lire suite…). 
Déclaration sur « les langues régionales et minoritaires en Europe aujourd’hui »
Le Bureau du Congrès a adopté une déclaration sur ''les langues régionales et minoritaires en Europe aujourd’hui''. Le Bureau s’est félicité du vote de l’Assemblée nationale française, qui s’est prononcée le 28 janvier 2014, à une large majorité, en faveur d’un amendement constitutionnel autorisant la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires par la France, 15 ans après sa signature. Il demande à l’Islande, à l’Italie et à Malte qui ont aussi signé la Charte sans l’avoir ratifiée à ce jour de suivre l’exemple positif de la France. En outre, il invite l’Albanie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie, la République de Moldova, la Fédération de Russie et «l’ex-République yougoslave de Macédoine» à ratifier la Charte comme elles s’y étaient engagées en adhérant au Conseil de l'Europe. Le Congrès – en particulier sa Chambre des régions – continuera de suivre cette question en étroite coopération avec les organes de suivi compétents du Conseil de l'Europe.

ARCHIVES

Affiches
Zoom sur l'Ukraine

Strasbourg, le 31 mars 2014. La protection des minorités nationales et de leurs langues continue de jouir d'un niveau élevé de reconnaissance légale en Ukraine, dit le Comité d'experts de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. En ce qui concerne la langue russe, la plupart des engagements souscrits par l'Ukraine en vertu de la Charte sont respectés ou partiellement respectés. Cependant, plusieurs engagements doivent encore être mis en œuvre par l'Ukraine concernant le biélorusse, le bulgare, le tatar de Crimée, le gagaouze, l'allemand, le grec, le polonais, le hongrois, le moldave, le roumain, le slovaque et le yiddish. 
Lire suite (en anglais uniquement)