Relations Extérieures
  Union Européenne
  OSCE
Nations Unies
  D'autres organismes internationaux
  Etats non-membres
  Pays Observateurs
  La politique à l'égard des régions voisines
  Contacts

 

Les relations du Conseil de l'Europe avec les Nations Unies

 

Les Nations Unies constituent un partenaire de premier plan du Conseil de l'Europe et un tremplin idéal pour élargir son rayon d’action au monde entier. L’universalité des valeurs que partagent les Etats membres du Conseil de l'Europe constitue le fondement de la coopération. En raison de leur exhaustivité, tant thématique que géographique, les Nations Unies constituent un partenaire « à tous les niveaux » pour le Conseil de l'Europe. 

 

La coopération entre le CdE et l’Organisation des Nations Unies a commencé avec l’ « Accord entre le Secrétariat Général du Conseil de l’Europe et le Secrétariat des Nations Unies » signé le 15 décembre 1951. Cet Accord a été réactualisé le 19 novembre 1971 par l’ « Arrangement sur la Coopération et la Liaison entre les Secrétariats des Nations Unies et du Conseil de l’Europe ». Le CdE a également conclu des accords et travaille étroitement avec un certain nombre d’organes des Nations Unies et agences spécialisées (voir liste des accords). Le 17 octobre 1989, l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté une Résolution, proposée par un certain nombre d’Etats membres du CdE, accordant le statut d’observateur à ce dernier (A/RES/44/6). En conséquence, le CdE est invité à participer aux sessions et travaux de l’Assemblée Générale des Nations Unies et de ses six commissions principales.

Depuis l’an 2000 (tous les deux ans depuis 2004), l’Assemblée Générale des Nations Unies adopte une Résolution sur la coopération entre les Nations Unies et le Conseil de l’Europe.

Ces Résolutions montrent que la coopération est bien établie, notamment dans les domaines suivants : protection des droits de l’homme, lutte contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’intolérance, lutte conte le terrorisme, le crime organisé transnational, la cybercriminalité, la corruption et le blanchiment d’argent, protection des minorités, prévention de la torture, lutte contre la traite des êtres humains et contre la violence à l’égard des femmes, protection et promotion des droits de l’enfant, dialogue interculturel, société de l’information et gouvernance d’Internet.

Une telle variété illimitée de champs permet une réponse dynamique et flexible pour les besoins de coopération dans un temps donné.

En outre, les Délégations Permanentes du Conseil de l’Europe auprès des Offices des Nations Unies à Genève et à Vienne, ouvertes respectivement en 2010 et 2011, contribuent au renforcement de la coopération et à la réalisation d’une plus grande synergie entre les Nations Unies et le Conseil de l’Europe.

Documents