Saut au contenu
Avenue de l'Europe
F-67075 Strasbourg Cedex
Tel. +33 (0)3 88 41 20 00
www.coe.int

Roms

note explicative note explicative

Les termes « Roms » et « Gens du voyage » utilisés au Conseil de l’Europe englobent la grande diversité des groupes concernés par les travaux du Conseil de l’Europe dans ce domaine : d’une part, a) les Roms, les Sintés/Manouches, les Calés/Gitans, les Kaalés, les Romanichels, les Béash/Rudars ; b) les Egyptiens des Balkans (Egyptiens et Ashkali) ; c) les branches orientales (Doms, Loms et Abdal) ; d’autre part, les groupes tels que les Travellers, les Yéniches et les personnes que l’on désigne par le terme administratif de « Gens du voyage » ainsi que celles qui

s’auto-identifient comme Tsiganes.

Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web

Faire des droits de l'homme pour les Roms une réalité

En 2010, l'opinion publique européenne s'est rendue compte pour la première fois de la réalité de la vie des Roms, alors qu'à la télévision, les infos montraient des familles en instance d'expulsion d'Europe occidentale vers leur pays d'origine. Des populations qui avaient été invisibles étaient soudain placées sous le feu des projecteurs, si bien que tous pouvaient voir la réalité de leur situation.

On estime que quelque 10 à 12 millions de Roms vivent dans l'ensemble des pays d'Europe. Ils forment l'une des communautés les plus défavorisées, confrontée quotidiennement à des cas de discrimination et à des insultes racistes. Ils vivent dans une misère extrême et sont exclus de la vie normale que le reste de la population considère comme allant de soi : aller à l'école, voir un médecin, demander un emploi ou avoir un logement décent. L'action déployée auparavant pour les aider n'a pas conduit aux résultats escomptés et bien qu'on ait légiféré en Europe, la loi n'a fréquemment guère d'effet sur la vie quotidienne des familles de Roms.

Les événements de 2010 ont incité le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe Thorbjørn Jagland à proposer une nouvelle approche et à inviter l'ensemble des parties intéressées - gouvernements, Union européenne et Roms eux-mêmes - à une réunion à haut niveau. Celle-ci a abouti à un engagement commun de coopérer sur les questions liées aux Roms, et à des mécanismes pratiques et faciles à mettre en œuvre qui associent les communautés roms pour faire advenir un avenir meilleur.

headline 12/05/2016 Strasbourg

The Council of Europe has just published a new handbook on a human rights based approach to promote “intercultural mediation” in Roma communities.

Nouveau : parution d’un nouveau manuel sur « la médiation culturelle » pour les communautés de Roms

headline 26 to 29 April 2016 Sofia, Bulgaria

Du 26 au 29 avril 2016, Sofia, Bulgarie

11ème réunion du CAHROM

Du 26 au 29 avril 2016, Sofia, Bulgarie
Le 26 avril 2016, la 11ème réunion du Comité ad hoc d'experts sur les questions relatives aux Roms et aux Gens du voyage (CAHROM) se tiendra à Sofia sous les auspices de la présidence bulgare du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe (CdE). Plus de 90 participants ont confirmé leur présence, y compris les experts nationaux de 37 Etats membres, différents secteurs du CdE, et des représentants des institutions de l'UE et d’organisations internationales gouvernementales et non-gouvernementales.
headline Sofia, Bulgaria 26 to 29 April 2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

A cette occasion, le Représentant spécial du Secrétaire Général pour les questions relatives aux Roms (RSSG), fera part aux participants de CAHROM du Plan d’action thématique sur l’intégration des Roms et des Gens du voyage, des développements récents concernant la mise en place d’un Institut européen rom pour les arts et la culture (ERIAC) et de la première réunion du nouveau mécanisme de dialogue régulier avec les organisations de la société civile représentant les Roms et les Gens du voyage qui s’est tenue à Strasbourg les 1-2 décembre 2015.

La réunion commencera par une visite de terrain à la municipalité de Samokov où les participants auront la possibilité de discuter avec les autorités locales, y compris le maire de la ville et avec des représentants du Réseau national des médiateurs de santé au sujet de divers développements importants pour l’intégration des Roms. Les autres faits saillants de la réunion du CAHROM comprennent les questions des expulsions et de logement, l'éducation et la formation professionnelle, les mariages précoce et forcés, les médiateurs de santé roms, la participation des Roms et des Gens du voyage dans les organes consultatifs, la situation des groupes vulnérables parmi les femmes roms les jeunes, les enfants et les LGBTIQ , l'enseignement de l'histoire des Roms et du génocide des Roms, ainsi que l'accès des Roms et des Gens du voyage à la justice. Les participants se pencheront également sur les futures priorités thématiques du CAHROM. L'invitée spéciale de la réunion est Mme Rita Izsák-Ndiaye, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les questions des minorités qui présentera les principales conclusions de son étude approfondie de la situation des droits de l'homme des Roms dans le monde entier, avec un accent particulier sur le phénomène de l’antitsiganisme.

En outre, deux réunions auront lieu en marge de cette session du CAHROM: une réunion de coordination entre le Conseil de l'Europe, les institutions de l’UE (Commission européenne, FRA), et d'autres organisations internationales (OSCE / BIDDH, le HCDH, le PNUD, l'UNICEF, la Banque mondiale, l'OIM , CEB, ECMI et RCC) initiée par le RSSG; le deuxième événement parallèle sera organisé par la Commission européenne DG NEAR avec les pays de l'élargissement de l'UE sur leur politique envers les Roms.

08/04/2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

A l’occasion de la Journée internationale des Roms, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Il y a 45 ans, des Roms du monde entier sont venus participer au premier Congrès international des Roms, près de Londres, pour se rassembler autour de leur identité commune.

« Aujourd’hui, plus de 10 millions de Roms vivent dans les Etats membres du Conseil de l’Europe. Des manifestations sont prévues dans toute l’Europe pour célébrer l’anniversaire d’aujourd’hui ainsi que la fière contribution des arts et de la culture roms au patrimoine commun de l’Europe.

« Nous savons qu’il faudra déployer beaucoup d’efforts pour faire cesser la ségrégation dont font encore l’objet les communautés roms. C’est pour cela que le Conseil de l’Europe a récemment adopté une nouvelle stratégie afin d’aider les Etats à lutter contre l’antitsiganisme et à soutenir des projets novateurs au niveau local pour favoriser l’intégration.

« Le Conseil de l’Europe œuvre aussi avec ses partenaires – une alliance d’artistes roms et les fondations de l’Open Society – à la création d’un Institut rom pour les arts et la culture. Il s’agit d’une initiative à laquelle j’attache personnellement une importance considérable depuis que je suis devenu Secrétaire Général. Ce qui est fondamental, c’est que l’Institut sera dirigé par des Roms, leur fournissant ainsi un lieu où raconter leur propre histoire.

« Il jouera aussi un rôle éducatif important. Des communautés roms vivent en Europe depuis plus de 600 ans, mais on sait relativement peu de choses de leur patrimoine et de l’influence de celui‑ci. Le Gouvernement allemand est disposé à accueillir le nouvel Institut à Berlin. Il s’agit à mon avis d’un excellent choix car Berlin est une ville dynamique, à l’avant-garde des arts et de la culture par rapport au reste de la planète. Il reste quelques questions mais je suis confiant qu’elles seront bientôt réglées». 

general policy recommendations No 15
Encouraging speedy reactions by public figures to hate speech, promoting self-regulation of media, raising awareness of the dangerous consequences of hate speech, withdrawing financial and other support from political parties that actively use hate speech and criminalising its most extreme manifestations, while respecting freedom of expression, are among the general policy recommendations issued today by the Council of Europe’s anti-racism commission.
headline Strasbourg 22 March 2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

On the occasion of the International Day for the Elimination of Racial Discrimination, the European Commission against Racism and Intolerance (ECRI) issued guidelines to all 47 member States of the Council of Europe on how to prevent hate speech, support those targeted by it, and deal with its consequences.

Hate speech is based on the unjustified assumption that a person or a group of persons are superior to others; it incites acts of violence or discrimination, thus undermining respect for minority groups and damaging social cohesion. This is why governments must resolutely and urgently react to hate speech, ECRI says.

In many instances, the most appropriate and effective approach to tackling hate speech can be self-regulation by public and private institutions, media and the Internet industry, such as the adoption of codes of conduct accompanied by sanctions for non-compliance. When necessary, the deletion of hate speech from web materials, disclosing the identity of hate speech users, and the obligation of media to publish acknowledgments that something they ran constitutes hate speech should be required.

Read more here.

Garantir l’accès aux droits des Roms et des Gens du voyage- Le rôle de la Cour européenne des droits de l’homme
15/02/2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Conseil de l’Europe publie aujourd’hui un Manuel à l’usage des juristes chargés de défendre les Roms et les Gens du voyage par Marc Willers QC . Celui-ci permet à ceux qui apportent une assistance juridique aux ONGs et aux communautés roms et de gens du voyage de se familiariser avec la Convention européenne des droits de l’homme et les travaux de la Cour européenne des droits de l’homme. Bien utilisées, la Convention et la Cour peuvent être des outils dynamiques pour la revendication des droits de minorités et leur protection contre les préjugés et les abus de pouvoirs.
 
Cette publication s’articule autour de quatre sections : une approche théorique et pratique de la Convention et du mécanisme de mise en œuvre relevant de la Cour ; deux sections portant sur l’analyse de la jurisprudence relative aux Roms, comprenant une explication des articles spécifiques de la Convention invoqués et leur référence à la situation quotidienne des Roms dans les Etats contractants. Un exercice de simulation de procès, incluant une évaluation et une foire aux questions achève cet ouvrage.
 
Ce manuel doit avant tout être considéré comme une introduction naturelle aux droits de l’homme.  S’il attise la curiosité de ceux qui travaillent avec et pour les minorités défavorisées et les invite à approfondir leurs connaissances relatives à la jurisprudence, la doctrine des droits de l’homme et des ouvrages plus complets (il en existe d’excellents), il aura accompli sa mission.
COE Youth Portfolio Published List COE Youth Portfolio Published List
Aucun portfolio trouvé
Aucun portfolio trouvé
Aucun portfolio trouvé
Nous suivre Nous suivre

       

Plan du site Plan du site
Coe Calendar Coe Calendar

Les heures sont affichées dans le fuseau suivant : Europe/Paris
Blogueurs récents Blogueurs récents
Il n'y a aucun blogueur récent.
Commentaires sur la page Commentaires sur la page
Conteneur d'applications Conteneur d'applications
Déclarations publiques du RSSG Déclarations publiques du RSSG
Calendrier international Calendrier international
Outils et textes de référence Outils et textes de référence

Le terme « Roms » utilisé au Conseil de l'Europe désigne les Roms, les Sintés (Manouches), les Kalés (Gitans) et les groupes de population apparentés en Europe, dont les Voyageurs et les branches orientales (Doms, Loms) ; il englobe la grande diversité des groupes concernés, y compris les personnes qui s'auto-identifient comme « Tsiganes » et celles que l'on désigne comme « Gens du voyage » : 

Comité ad hoc d’experts sur les questions roms (CAHROM)

Base de données Base de données

Online European Database on Roma-related policies and good practices

DATABASE - website

Contacts: Malgorzata Rozycka ;  Thomas Schobesberger

ROMACT, programme joint du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne, vise à renforcer la capacité des autorités locales et régionales (élus mais aussi cadres de l’administrations publique) à développer et mettre en œuvre des projets pour l’inclusion des Roms.
 

L'objectif du programme ROMED est d'améliorer la qualité et l'efficacité des travaux des médiateurs en vue d'encourager une meilleure communication et coopération entre les Roms et les institutions publiques, notamment les écoles, les centres de santé et les agences pour l'emploi.

Formation de juristes Formation de juristes

La formation professionnelle pour les avocats impliqués dans la défense des droits des Roms et des voyageurs

Les femmes roms Les femmes roms
Jeunes Roms et stages Jeunes Roms et stages

La jeunesse rom et le CdE travaillent ensemble/Programme de stage sponsorisé par OSI

Enfants roms Enfants roms
L'histoire et la culture roms L'histoire et la culture roms

La connaissance de l'histoire et de la culture des Roms demeure marginalisée dans la société. Les gouvernements nationaux et les organisations internationales tentent de combattre la ségrégation, la stigmatisation et la marginalisation des Roms et d'essayer de les intégrer totalement dans la société. L'éducation des Roms et non-Roms est une des clés de l'intégration. La connaissance mutuelle de l'histoire commune des Roms et des non Roms en Europe fait partie intégrante de ce processus d'intégration.

Archives Archives

Les sites suivants contiennent un large contenu de textes de référence et de matériel qui seront progressivement transférés sur le nouveau site web.