Назад

Davantage de soutien est nécessaire de toute urgence pour aider les personnes fuyant la guerre en Ukraine et les pays d'arrivée, en particulier la République de Moldova

Commissaire aux droits de l'homme CHISINAU/STRASBOURG 9 mars 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Au poste-frontière de Palanca, la Commissaire écoute les expériences traumatisantes de familles, de femmes, d'enfants, de personnes âgées et de personnes handicapées fuyant la guerre en Ukraine, attendant d'être en sécurité en République de Moldova. 8 mars 2022

Au poste-frontière de Palanca, la Commissaire écoute les expériences traumatisantes de familles, de femmes, d'enfants, de personnes âgées et de personnes handicapées fuyant la guerre en Ukraine, attendant d'être en sécurité en République de Moldova. 8 mars 2022

« En plus de la réponse humanitaire rapide déjà apportée par les États européens aux réfugiés fuyant la guerre en Ukraine, davantage de soutien est nécessaire de toute urgence pour protéger leurs droits humains et soutenir les pays d'arrivée, en particulier la République de Moldova », a déclaré aujourd'hui la Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatović, à l'issue d’une mission de trois jours en République de Moldova.

« J'ai rencontré et écouté des dizaines de personnes qui ont fui la guerre - dans un centre d'accueil à Chisinau, du côté ukrainien du poste frontière près de Palanca, et à autres endroits de la République de Moldova. Pour beaucoup d'entre eux, la première nuit passée en République de Moldova a été leur première nuit paisible depuis longtemps. Mais la confusion, l'angoisse et le traumatisme sont clairement visibles dans leurs yeux. Leurs mots expriment la colère et la détresse. Les mères avec enfants sont inquiètes pour leur avenir immédiat. Un petit garçon m'a confié sa peur de la guerre. Des personnes âgées ont décrit comment leur vie a été soudainement déracinée par les bombardements. Les personnes qui ont voyagé pendant de nombreux jours et sur de longues distances pour mettre leur famille en sécurité font maintenant de longues files d'attente au poste frontière. Ils sont pleins d'espoir mais fatigués. Tous ceux à qui j'ai parlé s'inquiètent également de la sécurité et du bien-être de ceux qui sont restés derrière : leurs maris, leurs parents, leurs proches et leurs amis, qui ne veulent ou ne peuvent pas partir. »

Alors que la Commissaire concluait sa mission, le nombre de personnes ayant fui l'Ukraine dépasse les 2 millions de personnes, selon le HCR. Se trouvant entre l'Ukraine touchée par la guerre et l'Union européenne, la République de Moldova a été confrontée à une situation sans précédent pour faire face à des déplacements à grande échelle. À ce jour, plus de 243 000 personnes sont entrées dans le pays, et près de 100 000 s'y trouvaient encore au moment de la mission. Beaucoup d'autres attendent, dans des files d'attente à la frontière, dans de longues files de voitures et à pied, impatientes d’être en sécurité.


 Communiqué de presse
Davantage de soutien est nécessaire de toute urgence pour aider les personnes fuyant la guerre en Ukraine et les pays d'arrivée, en particulier la République de Moldova


События События
6 December Strasbourg (Palais de l’Europe, Room 7, 2pm-5.30pm)

Applying the cybercrime frame to digital violence against women

7 and 9 December Strasbourg (European Youth Centre)

Youth work in war contexts in Ukraine – seminar in Strasbourg

6-8 December Strasbourg

Implementing ECHR judgments

Присоединяйтесь к нам Присоединяйтесь к нам
       
Фотогалереи Фотогалереи
galleries link
Фейсбук Фейсбук
Твиттер: @Coe @Coe_ru Твиттер: @Coe @Coe_ru