Parrainé par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe

8 Novembre 2016 -10.00/12.00 - palais de l'Europe - salle 9 - Interpretation: FR/EN/RU

Le laboratoire étudiera, sur la base d’exemples concrets et innovants, comment les outils numériques et l'engagement communautaire peuvent être mis à profit dans la lutte contre la corruption dans l'éducation.

initiative 1 initiative 1

L’Initiative étudiante de lutte contre la corruption « ShevaPil »

"ShevaPil" est une initiative étudiante contre la corruption lancée en 2015 et qui a déjà réalisé de nombreuses choses : des achats illégaux hors de prix pour les cafétérias universitaires ont été annulés ; un doyen adjoint et un étudiant diplômé de la Faculté d'économie de l'Université N. ont été renvoyés pour extorsion d'argent ; l’exploitation des étudiants, pour des travaux de réparation à la Faculté de Cybernétique de l'Université N. a été stoppée ; le Comité de suivi du Ministère a été créé pour réglementer les élections du recteur de l'Université N. l’année dernière. ShevaPil a réussi à mobiliser les étudiants et attirer l'attention des médias, de la société et des députés pour lutter contre la corruption dans les établissements d'enseignement supérieur

Présentateur(s)/trice(s)

MARCHUK Anton

Anton MARCHUK

Analyste de l'ONG "Anti-corruption Headquaters"

Ukraine

Anton Marchuk est analyste de l'ONG «Anti-corruption Headquaters» et expert du groupe Anticorruption de Reanimational Package of Reforms. Il est diplômé de l’université nationale Taras Shevchenko de Kiev et spécialisé en «études régionales» et «Université ouverte des réformes». Il est co-auteur d'enquêtes journalistiques pour «Ukrayinska Pravda» et auteur d'articles sur l'avancement des réformes anti-corruption en Ukraine.

initiative 2 initiative 2

Nouvelles approches de l’enseignement consacré à la lutte contre la corruption dans l’éducation formelle Transparency International Italie

La lutte contre la corruption enseignée dans les écoles est encore loin d’être une réalité dans les pays de l’UE, malgré le fait que certains thèmes font partie du cursus (l’éducation à la citoyenneté, l’éthique ou le droit). En 2014, Transparency International (TI Italy), TI-Hongrie et TI-Slovénie ont lancé un projet « nouvelles approches de l’enseignement consacré à la lutte contre la corruption dans l’éducation formelle » financé par le programme « Erasmus + - KA2 Partenariat stratégique dans l’enseignement secondaire » dont l’objectif est d’inclure l’enseignement consacré à la lutte contre la corruption dans le cursus scholaire. Le projet, qui sera finalisé en 2017 aura atteind son objectif, grâce au développement de matériel éducatif destiné aux étudiants et aux enseignants, et également, grâce à la formation et la mobilisation des enseignants, étudiants et, finalement à des initiatives destinées à des politiques et des acteurs éducatifs en général.

Présentateur(s)/trice(s)

PAGANUZZI Chiara

Chiara PAGANUZZI

Conseillère d’éducation

Italie

Chiara Paganuzzi est conseillère d’éducation. Elle fournit une expertise technique dans le domaine de l'éducation et de la formation aux droits de l’homme, et au droit des enfants en particulier. Elle a mené des travaux pour les organisations humanitaires et intergouvernementales (telles que l'UNICEF, le Centre européen des droits des Roms, le Conseil de l'Europe, Save the Children et le Secours islamique), ainsi que pour les institutions ministérielles et centres de recherche pour défendre la participation et la non-discrimination dans les pays de l'UE et dans les régions sensibles (en particulier pour prévenir l'islamophobie et l'antitsiganisme). Depuis 2015, elle collabore avec Transparency International pour favoriser des approches novatrices vers l'enseignement anti-corruption dans le secteur de l'éducation formelle. Chiara est titulaire d'une maîtrise en anthropologie sociale (de l'Université de Manchester) et en technologie éducative (de l'Université de Florence).

Intervenants Intervenants

Durant le laboratoire, les intervenants sont invités à faire des commentaires critiques sur l'impact, la transférabilité, la durabilité et le risque de l'initiative.

AVETISYAN Meri

Meri AVETISYAN

Enseignante, University of Education Freiburg en Allemagne

Arménie

Dr. Meri Avetisyan enseigne l'éthique pour les métiers de l'enseignement. Ses recherches actuelles portent sur les questions relatives à l'intégrité institutionnelle et l'éducation. Dans le cadre du  réseau de l’université d’Harvard, Centre J . Safra pour l’éthique  elle a fait des recherches sur les perceptions des enseignants des écoles de l’intégrité professionnelle en Arménie. Elle a aussi analysé l’impact du niveau d’éducation des agents de police sur la perception du gain et d’autres dype d’inconduite policière (dans le cadre du Leverhulme Trust Visiting Fellow à Canterbury Christ Church University).

CVIJIC Srdjan

Srdjan CVIJIC

Analyste politique, Open Society European Policy Institute

Serbie/Italie

Dr. Srdjan Cvijic rejoint Open Society Foundations en Septembre 2015. Il est titulaire d'un doctorat en droit de l'Institut universitaire européen de Florence. S. Cvijic s’est engagé dès 2005 dans les politiques de l'UE. Il est en charge de la défense des intérêts dans le domaine des droits, des valeurs et du droit international dans le cadre des politiques extérieures de l'UE, ainsi que des thèmes plus larges liés à l'Etat de droit et de la lutte contre la corruption dans les pays de l'élargissement de l’UE (Balkans occidentaux et  Turquie), au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Il parle anglais, français, italien, russe et serbo-croate.

modératrice modératrice
SOTNYK Olena

Olena SOTNYK

Parlementaire et Membre la l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe

Ukraine

Lab 6 - Prévention de la corruption
palais de l'Europe - salle 9 8 Novembre 2016 -10.00/12.00
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
thèmes et labs 2016 thèmes et labs 2016