Retour

Journée de la mémoire de l’holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité

Déclaration du Président du Comité des Ministres, Ioannis Kasoulides, Ministre des Affaires étrangères de Chypre
Présidence du Comité des Ministres Strasbourg 24 janvier 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Ioannis Kasoulides

Ioannis Kasoulides

Le 27 janvier est une date à jamais gravée dans la mémoire de l’humanité. Ce jour-là en 1945, il y a 72 ans, les armées soviétiques ouvraient les portes du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau et le monde découvrait l’horreur d’un crime sans précédent.

La « Journée de la mémoire de l’holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité » nous appelle à nous souvenir des crimes passés afin d’éviter qu’ils se reproduisent à l’avenir et met l’accent sur notre devoir collectif – gouvernements, élus, acteurs de la société civile – d’agir et de combattre l’intolérance, la haine et l’extrémisme.

Créé en 1949 pour défendre les valeurs démocratiques et les droits de l’homme outrageusement violés pendant les années précédant l’Holocauste, le Conseil de l’Europe continue à jouer un rôle significatif dans ce combat.