Le Conseil de l’Europe met actuellement en œuvre des actions sur la «Prévention et la lutte contre la traite des êtres humains» dont l’objectif est de soutenir les pays dans la mise en œuvre de la Convention sur la lutte contre la traite des êtres humains (THB), en s’appuyant sur les recommandations par pays du Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA)

  Quel est le but?  

Le Conseil de l'Europe a trois missions principales: établir des normes (droit international), des mécanismes de suivi, y compris des mécanismes contraignants (pour s'assurer que les normes soient atteintes et maintenues) et des actions de coopération (pour combler les lacunes)

 

Comment fonctionnent les actions?

Les actions utilisent une combinaison de soutien juridique et politique, d’activités d’apprentissage et de renforcement des capacités et d’activités de coopération et d’information. Les organisations de la société civile, jouant un rôle important dans la mise en œuvre et le suivi de la Convention contre la traite des êtres humains, contribuent ou bénéficient des activités.

Les actions visent à établir des partenariats multisectoriels et des groupes de travail interdisciplinaires pour assurer le dialogue entre les différentes institutions. Des études de cas, des formations HELP adaptés, des échanges entre pairs et des mini-subventions sont fournis aux principaux acteurs dans la lutte contre la traite des êtres humains.

 

Quels sont les groupes cibles?

  • Professionnels du droit et des forces de l'ordre (policiers, procureurs, juges, avocats) ;
  • Inspecteurs du travail ;
  • Professionnels de la protection de l’enfance, de l’éducation et de la santé ;
  • Les autorités frontalières, de migration et d'asile;
  • Les organisations de la société civile ;
  • Le secteur privé, y compris les médias.