Zurück

Activisme et défense des droits environnementaux en Europe : enjeux, menaces, opportunités

Rapport
Strasbourg 31/03/2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Activisme et défense des droits environnementaux en Europe : enjeux, menaces, opportunités

« La protection de l'environnement est un pilier essentiel pour que chacun en Europe puisse jouir pleinement des droits de l'homme », a déclaré aujourd'hui Dunja Mijatović, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, à l’occasion de la publication d’un rapport sur une table ronde avec des défenseurs des droits de l'homme en matière d’environnement de toute l'Europe qu’elle a organisée en décembre 2020. « Ceux qui s'efforcent d’empêcher la dégradation de l’environnement contribuent également à protéger nos droits les plus fondamentaux », a-t-elle estimé.

Le rapport, qui reprend les interventions des participants à la table ronde, aborde les grandes tendances dans le domaine des droits de l'homme en matière d’environnement, les méthodes de travail et les bonnes pratiques des militants, les défis auxquels sont confrontés les défenseurs des droits de l'homme en matière d'environnement et les domaines dans lesquels l’action de la Commissaire serait le plus bénéfique. Parmi les thèmes récurrents qui sont ressortis tout au long des débats figurent les perspectives et l’intérêt des litiges en matière de droits de l'homme pour la protection de l’environnement, l’effet négatif persistant des arguments économiques sur les actions visant à empêcher la dégradation de l'environnement et la nécessité d’améliorer la transparence et l’accès à l’information.

Beaucoup de participants ont raconté comment ceux qui font la lumière sur des questions environnementales ou qui s’opposent pacifiquement à des projets nuisibles souffrent énormément, faisant face à des attaques sur tous les fronts, y compris leur réputation et leur intégrité physique. « Cela montre à quel point la protection des défenseurs est un impératif moral et politique dans toute l’Europe », a ajouté la Commissaire.

Les exemples partagés lors de la table ronde concernent le rôle des acteurs locaux, la formation de coalitions et la complémentarité des différentes approches de campagne. Ils sont importants pour les autres participants mais pourraient aussi intéresser de manière plus générale les défenseurs des droits de l'homme en Europe.