www.coe.int/greco

 
  A propos du GRECO
 
  Réunions
 
  Evaluations
 
  Documents
 
  Flashes infos et communiqués de presse
 
  Dimensions de genre dans la corruption
 
  Ressources web
 
   Assemblée Parlementaire - Plateforme contre la corruption
 
   Plan du site
 
   Contactez-nous
 
   Accès restreint

Flash Info - 16 mai 2006

Le Groupe d’Etats contre la Corruption (GRECO) du Conseil de l’Europe publie son Rapport sur la Hongrie

Le Groupe d’Etats contre la Corruption (GRECO), le mécanisme anti-corruption du Conseil de l’Europe, publie aujourd’hui son Rapport d’Evaluation du Deuxième Cycle sur la Hongrie. Le rapport a été rendu public avec l’accord des autorités hongroises.

Le rapport indique que la Hongrie a pris, pendant les dernières années, des mesures importantes pour prévenir et combattre la corruption ; ces efforts doivent être poursuivis en veillant à assurer la bonne information du public à ce propos. La Hongrie a adopté une législation détaillée relative au recouvrement des produits de la corruption ; des mesures législatives ont été élaborées pour assurer un fonctionnement transparent de l’administration publique ; et la responsabilité pénale des personnes morales a été introduite en 2004. Le défi essentiel consistera à prendre toutes les mesures utiles pour faire appliquer de manière effective ce cadre juridique et réglementaire. Des améliorations supplémentaires sont recommandées notamment en ce qui concerne l’adoption de règles d’éthique uniformes pour les agents publics, l’élaboration d’un plan d’action détaillé de lutte contre la corruption, et l’introduction de lignes directrices claires pour les agents publics sur leur obligation de signalement de soupçons de corruption. Le GRECO a aussi réclamé un renforcement du contrôle de l’enregistrement des personnes morales et un rôle plus actif des avocats, comptables et commissaires aux comptes dans la détection et la divulgation de cas éventuels de corruption.

Les mesures prises par la Hongrie pour mettre en oeuvre les recommandations du GRECO feront l’objet d’une évaluation dans le cadre d’une procédure de conformité spécifique, vers la fin de l’année 2007.