Enseignement de l'histoire

L'histoire au Conseil de l'Europe

"Lutter contre le racisme, la xénophobie, l'antisémitisme et l'intolérance" - Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement (1993)

En 1993, alors qu'une guerre fait rage dans une région d'Europe, les Chefs d'Etat et de Gouvernement ont exprimé la nécessité de combattre le racisme, la xénophobie, l'antisémitisme et l'intolérance, de faire participer les autorités publiques et l'ensemble de la communauté pour atteindre ces objectifs, et de mettre en lumière l'importance politique de l'enseignement de l'histoire.

Dans leur plan d'action, ils ont réclamé un renforcement de la compréhension mutuelle et de la confiance entre les peuples au moyen des programmes de coopération et d'assistance du Conseil de l'Europe, et, pour ce qui concerne l'enseignement de l'histoire:

  • le développement de l'éducation dans les domaines des droits de l'homme et du respect des diversités culturelles;
  • le renforcement des programmes visant à éliminer les préjugés par l'enseignement de l'histoire en mettant en évidence les influences mutuelles positives entre différents pays, religions et idées dans le développement historique de l'Europe;

Le symposium de 1994 sur "Histoire, valeurs démocratiques et tolérance en Europe" a été une première tentative pour aider les enseignants d'histoire à y réponde.

Déclaration finale et plan d'action du Sommet de Vienne

[Suite]