Enseignement de l'histoire

«Apprendre et enseigner l'histoire de l'Europe du 20e siècle» - Mandat

Au Sommet de Vienne de 1993, alors que la guerre fait rage en Europe, les Chefs d'Etat et de Gouvernement réaffirmaient l'importance de l'enseignement de l'histoire pour lutter contre le racisme, la xénophobie, l'antisémitisme et l'intolérance.

En 1996, l'Assemblée parlementaire faisait une série de propositions pour encourager l'enseignement de l'histoire en Europe.

Quelques mois plus tard, la Conférence Permanente des Ministres européens de l'Education discutait de l' «Education 2000: Tendances, convergences et priorités pour la coopération paneuropéenne»

Réaffirmant les valeurs fondamentales, les buts et le rôle de l'éducation dans le futur:

  • permettre à tous les individus de réaliser pleinement leur potentiel tout au long de leur vie et à faire face avec confiance, responsabilité et imagination, à l’évolution rapide de la société, des nouvelles formes d’emploi et aux enjeux de la société du savoir et de l’information;
  • aider les jeunes et les adultes à devenir des citoyens actifs et autonomes, attachés aux valeurs fondamentales de l’Etat de droit et des droits de l’homme et opposés à l’intolérance et à la violence;
  • coopérer avec divers partenaires impliqués dans la résolution d'autres problèmes sociaux cruciaux;
  • renforcer la compréhension et la confiance entre les peuples d’Europe et de les encourager à respecter la différence et à vivre ensemble dans l’harmonie, à la fois au sein des Etats et entre les Etats;
  • édifier une Europe démocratique, pacifique, tolérante, solidaire, dynamique et ouverte sur le monde

et les objectifs prioritaires du Conseil de l'Europe:

  • promouvoir la citoyenneté démocratique active et responsable;
  • favoriser la compréhension mutuelle, la diversité culturelle européenne et le respect de l'autre au sein de sociétés multiculturelles;
  • développer le dialogue sur les politiques éducatives en tant que facteur de cohésion sociale et de sécurité démocratique

ils appelaient de leurs voeux plus d'activités tournées vers le 20e siècle et exprimaient leur soutien pour le nouveau projet et ses objectifs:

  • éveiller l'intérêt des élèves de l'enseignement secondaire pour l'histoire récente de notre continent et les aider à comprendre les forces, les mouvements, les événements et les individus qui ont forgé l'Europe du XXe siècle;
  • donner aux concepteurs de programmes, aux auteurs de livres scolaires et de supports multimédias, aux professeurs d'histoire et à leurs formateurs, des conseils et des exemples de bonnes pratiques et d'approches innovatrices;
  • traiter à la fois des influences réciproques positives et des questions sensibles et controversées;
  • attacher une attention particulière aux liens et à l'équilibre entre l'histoire locale, régionale, nationale, européenne et mondiale dans les programmes scolaires.

[Retour vers la page d'introduction]