9 novembre 2021, 9.00-11.00 - salle 8 – Palais de l’Europe

Parrainé par le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, Conseil de l'Europe

Interpretation : FR/EN

À ce jour, les zones urbaines restent une des principales sources d'émissions de gaz à effet de serre - les moteurs du changement climatique. Dans le même temps, le changement climatique constitue une menace sérieuse pour l'environnement bâti, ce qui fait de la population urbaine la plus exposée aux effets néfastes de cette crise mondiale.

À cela s'ajoute la persistance d'autres risques urbains, tels que la pauvreté, les inégalités et la fragmentation sociale. Alors, comment rendre les villes plus résilientes aux impacts cumulés des pressions économiques, sociales et environnementales ? Il est évident que nous devons changer la façon dont nous planifions, développons et gérons nos villes. Mais quelle est la bonne manière de le faire ? Comment l'urbanisation durable peut-elle relever ces défis ? L'urbanisation durable est-elle vraiment capable de "ne laisser personne de côté" et de garantir la justice sociale pour tous les citadins ?

Lab 4 - Villes durables : quand le problème fait partie de la solution
salle 8 – Palais de l’Europe 9 novembre 2021, 9.00-11.00
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Plein écran : ENFR / ORIGINAL

initiative 1 initiative 1

Modèle climatique démocratique, notre innovation pour l'action climatique au niveau local, Belgique

Le Modèle adopte une approche systémique des voies vers la résilience climatique, en rendant explicite la relation entre la conception, le pouvoir et la justice sociale, et en montrant où l'iniquité et la déresponsabilisation des citoyens affaiblissent la gouvernance et la résilience climatique. Le modèle vise à favoriser des démocraties de meilleure qualité et des approches plus participatives en suscitant des conversations avec les dirigeants du secteur public, la société civile et les communautés sur des approches plus justes, inclusives et dirigées par la communauté. Il cherche à éloigner l'"innovation climatique" de l'accent mis sur la technologie, à influencer la gouvernance et la politique, et à aider les villes à réfléchir à ce qu'implique la "mise à l'échelle" pour un changement plus durable et à plus long terme : (1) diversité des acteurs, (2) culture participative, (3) ressources et (4) expertise en la matière. Le modèle est développé dans le cadre de notre partenariat avec l'EIT Climate-KIC pour atteindre la neutralité carbone dans plus de 10 villes européennes. Cette session de démonstration montrera l'utilisation du modèle climatique démocratique par les villes partenaires, dont Vienne et Madrid.

Présentateur(s)/trice(s)

NICKEL Nadja

Nadja NICKEL

Directrice de programme, Climat chez Democratic Society

Belgique

Nadja Nickel est la directrice du programme climat chez Democratic Society. Son travail consiste à relever le défi climatique en relevant le défi démocratique, en assurant un avenir sain et propre qui profite à tous. Auparavant, Nadja était directrice générale de WithoutViolence, une agence de plaidoyer sans but lucratif pour le secteur social. Chez WithoutViolence, elle appliquait les codes issus des sciences comportementales à un plaidoyer axé sur les solutions dans le domaine de la prévention de la violence. Dans le cadre de ses fonctions précédentes à la GIZ, elle a conseillé l'ancien président fédéral Köhler dans son rôle au sein du groupe de haut niveau du secrétaire général des Nations unies sur le programme de développement post-2015. Nadja est titulaire d'un master en études sur la paix et les conflits de l'université d'Uppsala, en Suède.

HOHOFF Laura

Laura HOHOFF

Spécialiste du climat et de la démocratie chez Democratic Society

Belgique

Laura Hohoff est spécialiste du climat et de la démocratie chez Democratic Society. Elle se concentre sur la région de Vienne, où elle collabore étroitement avec la municipalité pour intégrer des méthodes participatives dans diverses stratégies climatiques. Elle travaille actuellement sur l'implication citoyenne dans la transition énergétique et la modernisation ainsi que sur la conception d'un budget participatif sur l'action climatique, qui sera mis en œuvre en 2022. En outre, elle a géré des projets européens à l'université de commerce et d'économie de Vienne, en Autriche, en se concentrant sur la création d'environnements éducatifs pour l'innovation et l'entrepreneuriat social et durable. Elle a suivi une formation en gestion de l'environnement et des ressources à l'université des ressources naturelles et des sciences de la vie de Vienne (BOKU).
Initiative 2 Initiative 2

Urban Arenas pour des villes inclusives et durables, Allemagne

Urban Arenas for Sustainable and Just Cities ("UrbanA") cherche à faire progresser la transformation des villes européennes en environnements inclusifs, durables et prospères. En lançant une Urban Arena - un espace translocal et co-créatif conçu pour générer des solutions réalisables - nous visons à encourager des formes profondes de démocratie et de responsabilisation des citoyens. L'Urban Arena rassemble des décideurs politiques, des chercheurs, des citoyens engagés et d'autres personnes - collectivement appelés "faiseurs de villes" - de toute l'Europe, y compris un groupe de 25 Fellows UrbanA dévoués et une communauté de pratique beaucoup plus large, qui se réunit à la fois virtuellement et en personne.

Présentateur(s)/trice(s)

BACH Matthew

Matthew BACH

Coordinateur, ICLEI

Allemagne

Matthew Bach dirige les efforts visant à favoriser une transition juste en Europe au sein d'ICLEI - un réseau mondial de plus de 2500 gouvernements locaux et régionaux engagés pour le développement durable. À ce titre, il aide les municipalités à intégrer la justice dans leurs politiques et plans environnementaux, et a un mandat d'ambassadeur du Pacte Climatique auprès de la Commission Européenne. Il coordonne le projet Horizon 2020 Urban Arenas for Sustainable and Just Cities et possède plus de dix ans d'expérience en matière de gouvernance durable et d'innovation sociale. Il est diplômé des universités de Fribourg et de Cambridge.

initiative 3 initiative 3

Programme Villes durables : Renforcer la démocratie par la municipalisation des ODD, Brésil

Le Programme Villes Durables aide les gestionnaires publics avec des méthodologies de planification urbaine et l'élaboration de politiques publiques structurelles, qui incluent une approche systémique et intégrée de la municipalité, permettant de considérer des questions telles que la santé, l'éducation, l'assistance sociale, le logement, la gouvernance, la mobilité urbaine, les changements climatiques, la participation sociale, etc. Entre 2013 et 2016, 287 villes brésiliennes ont adhéré au Programme, parmi lesquelles 22 capitales et le District fédéral. Le Programme des villes durables a été l'une des organisations responsables de la création de la Commission nationale des ODD, une structure de gouvernance qui implique des représentants du gouvernement fédéral et de la société civile pour articuler l'agenda des ODD à l'échelle nationale.

Présentateur(s)/trice(s)

ABRAHAO Jorge

Jorge ABRAHÃO

Directeur général de l'Institut des villes durables

Brésil

Directeur général de l'Institut des villes durables, entité organisatrice de Rede Nossa São Paulo et du programme des villes durables. Membre de la Commission de l'État de São Paulo pour les objectifs de développement durable et conseiller à l'Institut Ethos pour la responsabilité sociale des entreprises et à l'Institut pour la démocratie et la durabilité (IDS). Ancien membre du Pacte mondial des Nations unies (2012-2018), du CDES - Conseil pour le développement économique et social de la République (2014-2018) et de la Commission nationale pour les objectifs de développement durable (CNODS 2017 -2019).

initiative 4 initiative 4

L’agriculture urbaine nouvel atout post Covid, France

Réconcilier la nature et la ville : comment les nouveaux jardins familiaux peuvent contribuer en période de restrictions et d'enfermement. Il est évident que réconcilier la nature et la ville est devenu urgent dans la plupart des pays qui ont été contraints de limiter les interactions sociales pour contenir la pandémie de COVID19. De nouvelles fractures sociales, économiques et environnementales sont apparues brutalement, liées à de nouvelles dépendances sanitaires, économiques et alimentaires. Cette perte d'autonomie est ressentie de manière encore plus aiguë par les plus pauvres. La situation s'aggrave partout sous l'effet du changement climatique. Il est de la responsabilité des gouvernements, des autorités locales mais aussi de la société civile organisée de préparer une réponse locale efficace, fondée sur des valeurs humanistes et démocratiques, et sur le soutien et la participation de chacun à la prise en charge de ses besoins vitaux. C'est la vocation d'ONG telles que l'Office international du Coin de Terre et des jardins familiaux, ou la FIHUAT, fondée par le père de la Cité-Jardins. Elles dépendent avant tout de la volonté politique des élus locaux. De Bristol à Copenhague, en passant par Singapour ou Séoul, l'aménagement des espaces, leur hiérarchie, leurs liaisons et leurs usages, créant des lieux d'échanges, de loisirs et de production alimentaire peut et doit être élargi.

Présentateur(s)/trice(s)

CHAVANON Anne Marie

Anne-Marie CHAVANON

Présidente de la commission de la crise environnementale et sanitaire, Conférence des OING

France

Fédération internationale pour l’habitat, l’urbanisme et l’aménagement des territoires (FIHUAT), Présidente du comité Crise environnementale et sanitaire, enjeux de gouvernance et de solidarité. Déléguée de la FIHUAT – ONG fondée par Ebenezer Howard, père des Cités jardins -  auprès du Conseil de l’Europe et de différents organes de l’ONU. Successivement chargée de mission auprès du ministre français des Finances et du ministre de l’Équipement, chargée de l’environnement, du logement, de l’aménagement du territoire et des transports, puis conseillère du président de la commission des Affaires sociales du Sénat, collaboratrice du président du Comité des finances locales et du président des associations nationales et locales de maires. Membre du réseau METREX (Metropolitan exchange) et membre du Conseil scientifique de l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture - IRSTEA (Département Eaux).
Intervenants Intervenants

Les intervenants sont invités à prendre part aux Labs afin de partager leur expérience avec les présentateurs d’initiatives démocratiques et tenter d’élargir la perspective des discussions qui s’ensuivent.

LIOUVILLE Jean-Pierre

Jean-Pierre LIOUVILLE

Membre du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe (SOC)

France

Jean-Pierre Liouville, membre du Parti Socialiste, a été Conseiller Municipal de Marly (près de Metz ) en Lorraine, France de 1995 à 2020 et membre du Conseil Economique, Social et Environnemental de Lorraine de 1998 à 2004. C'est un Elu Régional de Lorraine puis du Grand Est de 2004 à 2021 et Représentant les Régions de France au Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe depuis 2010

RAMDANI Adel

Adel RAMDANI

Délégué jeune, Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe

Belgique

Adel Ramdani est un jeune délégué belge au Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe. Il a étudié les sciences politiques, les relations internationales et les droits de l'Homme dans sept universités sur trois continents. Il est titulaire d'une licence de l'Université de Bruxelles (ULB) et a passé une année Erasmus à l'Université d'Uppsala (Suède). Adel a ensuite intégré le programme d'études mondiales et a passé chaque semestre à étudier à l'étranger en Allemagne, en Afrique du Sud et en Thaïlande. En 2019, il a obtenu une bourse de l'Union européenne pour effectuer des recherches de terrain à Beyrouth (Liban) et à Rabat (Maroc), où il a consacré ses travaux à la production alimentaire durable, à l'agriculture durable et à l'agriculture urbaine. En 2020, Adel a été désigné par Young European Leadership pour faire partie de la délégation de l'UE au G7. En 2021, il est délégué au Pre-COP26 qui se déroule à Milan pour représenter les jeunes en vue de la COP26 à Glasgow.
modérateur modérateur
PREBILIC Vladimir

Vladimir PREBILIC

(L, SOC/G/PD), Porte-parole du Congrès sur le changement climatique et l'environnement, Maire de Kocevje

Slovénie

Il est maire de Kočevje (Slovénie) depuis 2010, réélu pour la troisième fois en 2018. Il est également professeur à l'Université de Ljubljana, dont il a obtenu un doctorat en études de défense. Vice-président de l'Association des municipalités et des villes de Slovénie, il est membre à la fois du Comité européen des régions et du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, et actuellement porte-parole du Congrès pour le changement climatique et l'environnement.
rapporteur rapporteur

Lucine BOURQUE

Etudiante en Master Relations Internationales, Sciences Po Strasbourg, France