Cette interview est libre de droit pour publication par votre rédaction

A Varsovie la jeunesse européenne militera pour la diversité culturelle

En ouverture du Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du Conseil de l'Europe, le Forum européen de la jeunesse organise les 15 et 16 mai à Varsovie le Sommet européen de la Jeunesse qui réunira une centaine de délégués des mouvements de jeunesse pour proposer au Conseil de l'Europe d'organiser une nouvelle campagne européenne contre l'intolérance. Interview de Renaldas Vaisbrodas, Président du Forum.

Interview, 03.05.2005

Question : Renaldas Vaisbrodas, vous êtes le président du Forum européen de la jeunesse qui organise en partenariat avec le Conseil de l'Europe les 15 et 16 mai à Varsovie un Sommet de la jeunesse européenne en ouverture du Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement qui se déroulera les 16 et 17 mai. Pouvez-vous d'abord nous présenter votre organisation ?

Renaldas Vaisbrodas : Le Forum européen de la jeunesse est la plus grande plate forme de mouvements de jeunesse en Europe. Il a été créé en 1996 par le regroupement de trois grandes fédérations internationales d'associations de jeunesse. Nous regroupons actuellement 93 organisations non gouvernementales de deux types. D'abord des conseils de la jeunesse nationaux dans les pays où ce genre de structures existent, et d'autre part des organisations internationales de jeunesse comme par exemple le mouvement scout mais aussi des organisations de jeunesse des mouvements politiques des libéraux aux socialistes, différentes organisations religieuses, etc.

Moi même je représente le conseil national de la jeunesse de mon pays, la Lituanie. J'ai 23 ans et je suis étudiant en communication internationale. J'ai été élu président du forum pour un mandat de deux ans en novembre 2004 après avoir été vice-président pendant 2 ans. Je tiens à préciser qu'il s'agit d'un poste purement bénévole que j'essaye d'assurer tout en poursuivant mes études.

Question : Pourquoi un Sommet de la jeunesse en parallèle avec celui des chefs d'Etats et de gouvernement ?

Renaldas Vaisbrodas : Ce Sommet sera le second après celui qui s'était tenu à Vienne en 1993 à l'occasion du premier Sommet du Conseil de l'Europe et qui s'était révélé être une expérience positive. Nous débattrons exactement des mêmes thèmes que le Sommet des chefs d'Etats et en particulier du rôle du Conseil de l'Europe et du besoin de renforcer l'action en faveur de la diversité culturelle et de la compréhension d'une Europe désormais multiculturelle. Nous adresserons nos conclusions aux gouvernements réunis à Varsovie pour faire entendre la voix des jeunes européens.

Question : A Vienne aviez-vous été entendu ?

Renaldas Vaisbrodas : Tout à fait. A l'époque les débats du Forum européen de la jeunesse portaient sur les nouvelles démocraties qui émergeaient et le combat contre le racisme, la xénophobie et l'intolérance. Nous avions alors demandé aux gouvernements d'organiser une campagne de la jeunesse européenne contre le racisme. Notre idée a été reprise et a donné lieu en 1995 à la campagne européenne de la jeunesse contre le racisme, la xénophobie, l'antisémitisme et l'intolérance du Conseil de l'Europe avec le slogan « Tous différents, tous égaux ». Cette campagne a connu un énorme succès. C'est pourquoi nous allons à Varsovie demander que soit organisée sous le même titre « Tous différents, tous unis » une nouvelle campagne de la jeunesse plus axée cette fois sur la diversité culturelle et contre l'exclusion sociale des groupes culturels minoritaires. Ce second sommet appelera à une campagne de la jeunesse européenne, visant à encourager et à permettre aux jeunes de participer à la construction de sociétés harmonieuses, fondées sur la diversité et l’intégration, dans un esprit de respect et de compréhension mutuelle. Cette campagne sera une étape supplémentaire dans la mise en place des principes « Tous différents, tous égaux », à travers la promotion de la diversité et la participation active des jeunes.