Université d’été sur « la démocratie à l’école »

L’Université d’été sur « la démocratie à l’école » a été ouverte officiellement le 10 juillet 2010, lors d’une cérémonie organisée à Varsovie, dans les locaux du Centre de développement de l’éducation, en présence de représentants des ministères polonais de l’Education nationale et des Affaires étrangères, du Centre de développement de l’éducation, du Centre européen Wergeland, d’ambassades et d’ONG. L’édition 2010 de l’Université d’été sur la démocratie à l’école est principalement destinée aux acteurs du monde éducatif qui viennent des pays participants au Partenariat oriental (Ukraine, Bélarus, Azerbaïdjan et Géorgie), mais aussi de Russie, de Suède et de Pologne.

« Nous voyons dans l’éducation le moyen le plus efficace de promouvoir les droits de l'homme, la démocratie et la prééminence du droit dans la société. Jacques Delors, ancien président de la Commission européenne, a dit que choisir un type d’éducation donné équivaut à opter pour un certain type de société. Cette déclaration souligne que c’est l’éducation qui permet l’émergence d’une culture du respect mutuel, de la compréhension et de la cohésion sociale, fondée sur l’objectif commun de recherche de solutions pacifiques », a affirmé Anna Dakowicz-Nawrocka, directrice adjointe du département de l’enseignement général au ministère de l’Education nationale.

Gunnar Mandt, qui représentait le Centre européen Wergeland d’Oslo, a également fait référence à la déclaration de Jacques Delors. Le Centre soutient l’action du Conseil de l'Europe dans les domaines de l’éducation à la citoyenneté démocratique et aux droits de l'homme et de l’éducation interculturelle en menant des recherches et en organisant des formations pour les enseignants. Gunnar Mandt a fait remarquer qu’il ne suffit pas de choisir un type d’éducation pour obtenir l’effet attendu. « Nous avons besoin de temps et d’enseignants bien préparés à exercer leur métier, qui continuent à se former tout au long de leur carrière et qui restent réceptifs aux besoins des élèves », a-t-il expliqué.

L’Université d’été sur la démocratie à l’école est un projet conjoint du ministère polonais de l’Education, du Centre de développement de l’éducation, du Conseil de l'Europe et du Centre européen Wergeland. L'objectif de l'Université d'été est de traduire les politiques éducatives du Conseil de l'Europe dans la pratique au moyen de formations et d’ateliers qui s’appuient sur les recommandations et les publications du Conseil. Les formations, animées par des spécialistes, portent sur l’éducation interculturelle, l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l'homme ; elles visent à faire connaître aux enseignants les « bonnes pratiques » et à les aider à s’en inspirer dans leur travail quotidien.

De plus, l’Université d’été permet d’établir et de développer des relations de coopération entre les pays représentés, grâce aux échanges d’expériences et de bonnes pratiques. Les personnes qui ont participé à l’Université d’été pourront ensuite promouvoir à leur tour les principes démocratiques et les droits de l'homme dans leurs écoles et structures locales.

Les participants à l’Université d’été, au nombre de 40, sont des éducateurs (en fait, des équipes formées d’un directeur d’établissement scolaire, d’un enseignant du même établissement et d’un représentant d’une ONG ou d’une association de parents d’élèves) qui viennent de pays associés au Partenariat oriental.

Au programme de l’Université d’été, qui dure une semaine, figurent des ateliers et des conférences, ainsi que des activités culturelles, dont la visite de Varsovie ; les participants présenteront aussi la culture et les traditions de leur pays lors d’une soirée internationale.

Résumé des commentaires des participants (disponible uniquement en anglais)

.