8 novembre 2022, 14.30-16.30 - Salle 9 – Palais de l’Europe 

Interpretation: EN/FR

Que ce soit en raison d'une insatisfaction à l'égard des arrangements électoraux traditionnels ou des progrès technologiques, nous assistons à une nouvelle vague d'approches novatrices en matière d'élections. Ces nouvelles approches modifient légèrement les règles existantes ou offrent une perspective entièrement nouvelle sur la manière dont les processus électoraux devraient fonctionner.

Comment tester ces nouvelles approches avant de les mettre en œuvre en temps réel ? Comment assurer la confiance du public dans les nouvelles règles ? Ces changements peuvent-ils, d'une manière ou d'une autre, influer sur le niveau de participation aux élections ou empêcher le recul de la démocratie dans certains États ?

Lab 8 : Les élections
Palais de l'Europe, salle 9 8 novembre 2022 - 14.30-16.30
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Plein écran : ENFR / ORIGINAL

initiative 1 initiative 1

Beyond the Binary Ballot - The de Borda Institute

IRLANDE et ROYAUME-UNI

Il existe également de nombreux systèmes de prise de décision, allant du simple vote binaire - "Option X, oui ou non ?" comme dans presque toutes les démocraties, théocraties et autocraties - aux règles de Borda et de Condorcet. Le vote binaire a été une cause de dysfonctionnement aux États-Unis, par exemple, et de désordre dans de nombreuses sociétés pluralistes : par exemple, "toutes les guerres en ex-Yougoslavie ont commencé par un référendum" (Oslobodjenje, 7.2.1999) ; au Rwanda, le génocide de 1994 a été déclenché par le slogan "rubanda nyamwinshi" ("nous sommes la majorité") ; en Ukraine également, les référendums ont été utilisés comme "faux drapeaux". Contrairement au vote à la majorité, la prise de décision préférentielle, comme le compte Borda modifié MBC d'aujourd'hui, peut identifier l'option ayant la préférence moyenne la plus élevée ; et une moyenne, bien sûr, implique chaque membre (votant) du Congrès/Parlement/société. Par conséquent, si le MBC était la norme internationale, les démocraties pourraient bénéficier d'un partage du pouvoir entre tous les partis et la prise de décision politique pourrait impliquer un processus dans lequel les politiciens auraient un intérêt direct à coopérer.

Présentateur(s)/trice(s)

EMERSON Peter

Peter EMERSON

Institut de Borda

Après avoir été officier de sous-marin, Peter Emerson change de cap pour devenir professeur bénévole au Kenya. Trois ans plus tard, sur son vélo, il parcourt 10000 kilomètres à travers l'Afrique Centrale et apprend entre autre (il suffit de citer le Rwanda) que le principe majoritaire ne fonctionne pas très bien. En 1975, il se rend en Irlande du Nord où, pas plus qu'ailleurs le majoritarisme ne fonctionne pas - en russe majoritarisme se traduit par bolchevisme... Voilà pourquoi Peter dirige l'Institut de Borda et promeut le processus décisionnel à options multiples tel qu'il a été développé par Jean-Jacques de Borda, un marin lui aussi. Peter parle couramment russe et un peu de serbo-croate et de chinois.

Initiative 2 Initiative 2

Vote62 : Protéger les élections thaïlandaises grâce à l'engagement des citoyens et au PVT numérique - Opendream Co., Ltd

THAILANDE

Opendream est une entreprise sociale technologique primée de Bangkok, en Thaïlande, fondée en 2007. Vote62 permet aux citoyens thaïlandais de contribuer directement à la santé de leur démocratie par l'action. Il s'agit du premier projet citoyen de tabulation parallèle des votes (PVT) indépendante et d'évaluation électorale en Thaïlande. Vote62 a été créé à l'origine par Opendream Co, Ltd et lancé en partenariat avec des ONG thaïlandaises, des groupes de médias, des entreprises sociales et des organisations civiques avant l'élection générale de 2019. Forts du succès de Vote62 lors des élections générales de 2019, des élections locales de 2021 et des élections du gouverneur de 2022, nous voulons investir davantage de ressources pour étendre la portée et la précision de notre initiative, et mettre à niveau notre approche pour les prochaines élections générales de 2023.

Présentateur(s)/trice(s)

SUMSUMPOW Patipat

Patipat SUMSUMPOW

Cofondateur et ingénieur produit chez Opendream Co., Ltd.

Thaïlande

Patipat Susumpow est un entrepreneur social, un développeur de logiciels, un hacker de données ouvertes et un passionné de santé publique. Il a obtenu une licence en ingénierie informatique et une maîtrise en santé publique à l'université de Chiang Mai. Il est actuellement cofondateur et architecte produit chez Opendream, entreprise sociale pour une technologie numérique durable. Il s'intéresse principalement aux soins de santé personnels basés sur les TIC, à l'éducation non-formelle, au développement de logiciels open source et à la détection numérique participative des maladies. Il a lancé l'idée de la surveillance des maladies dans les provinces du nord-est de la Thaïlande, a développé et mis en œuvre DoctorMe : la première application téléphonique de soins de santé personnels de Thaïlande ; a développé LoveNotYet : le premier jeu d'éducation sexuelle de Thaïlande. Il travaille comme chef d'équipe technologique pour Participaory Onehealth Disease Detection (PODD). Il travaille également sur un jeu pour l'éducation, une plateforme de collaboration citoyenne, un jeu de préparation aux catastrophes pour les appareils mobiles.

initiative 3 initiative 3

Le vote électronique en temps de guerre : Protéger la participation des citoyens - ONG e-Democracy

UKRAINE

A l'origine, une initiative de professionnels de l'informatique réunis lors de la Révolution de la Dignité en 2014, qui s'est ensuite transformée en une organisation formelle à but non lucratif e-Democracy NGO ("e-" signifie « électronique »). La mission de l'organisation est de protéger et de promouvoir les droits de l'homme et du citoyen par la mise en œuvre pratique des meilleures pratiques mondiales en matière de démocratie électronique. La guerre entre la Russie et l'Ukraine a coïncidé avec l'une des plus grandes réformes anti-corruption de ces dernières années : la réforme du bureau national anti-corruption. La principale fonction de participation et de contrôle des citoyens dans ce processus est assurée par le Conseil public, qui est créé à l'aide du vote électronique. Notre organisation a créé le premier système de vote électronique, qui est utilisé depuis 2015. Mais dans la nouvelle réalité de la guerre, nous avons dû repenser cette tâche afin d'assurer une participation sûre des citoyens et de débloquer la réforme anti-corruption.

Présentateur(s)/trice(s)

FLONTS Volodymyr

Volodymyr FLONTS

Chef de l'ONG E-Democracy

Ukraine

Volodymyr Flonts est le chef de l'ONG E-Democracy, un architecte logiciel ukrainien et une personnalité publique active dans le domaine de l'administration électronique. Il a créé les précédents du premier procès électronique en Ukraine, auteur original du premier système de vote électronique officiel, et l'un des premiers développeurs du système d'approvisionnement Prozorro, récompensé par un prix mondial. En 2018-2019, il a été conseiller du chef de l'appareil du Parlement d'Ukraine dans le domaine de la mise en œuvre du système de droit électronique pour le Parlement ukrainien. Sous la direction de Volodymyr, l'ONG E-Democracy est devenue la seule en Ukraine à avoir une expérience pratique dans la création de systèmes de vote électronique, le cadre réglementaire pour leur fonctionnement, et a créé un grand nombre de précédents uniques pour l'Ukraine.

initiative 4 initiative 4

Ma France 2022 - Make.org

FRANCE

Make.org est une civic tech européenne neutre et indépendante basée à Paris, Berlin et Bruxelles, dont la mission est de faire participer les citoyens et de mobiliser l’ensemble de la société civile pour transformer positivement la société.

Ma France 2022 est une consultation citoyenne massive et inédite menée en amont de l'élection présidentielle française de 2022. Cette opération est portée par Make.org & France bleu, en partenariat avec France 3 Régions, et s'est lancée en septembre 2021 autour d’une grande question ouverte posée à des millions de Françaises et de Français : “Ma France 2022 : quelles priorités pour notre pays demain ?”. Tout au long de la campagne, Ma France 2022 aura permis d’engager une conversation sur les priorités citoyennes d’un million de Français : ces derniers ont placé les sujets liés à la rénovation démocratique et institutionnelle largement en tête de leurs priorités.

Présentateur(s)/trice(s)

COMBAZ Alicia

Alicia COMBAZ

Fondatrice et Directrice Générale de Make.org

France

Alicia Combaz est fondatrice et Directrice Générale de Make.org, leader de la civic tech en Europe. Elle a travaillé plus de 10 ans dans l'industrie numérique, au sein d'entreprises comme Orange ou Canal+ ; Elle a notamment crée la première Growth hacking Team en France au sein de Deezer, afin d'accélérer la croissance de l'entreprise ; En 2016, elle s'associe avec l'ancien PDG de Deezer pour fonder Make.org. Alicia est diplômée de Neoma Business School, ex ESC Reims. En 2021, elle est lauréate du premier palmarès Le Point-Giverny qui distingue les moins de 40 ans qui transforment la France.

Intervenants Intervenants

Les intervenants sont invités à prendre part aux Labs afin de partager leur expérience avec les présentateurs d’initiatives démocratiques et tenter d’élargir la perspective des discussions qui s’ensuivent.

GORETTI Amuriat

Amuriat GORETTI

« Women of Uganda Network » (WOUGNET), Gagnante du Prix pour l’Innovation démocratique de 2013

Ouganda

GRANATA

Andrea GRANATA

Délégué jeunesse

Italie

modératrice modératrice
NORDSTROM 2022

Nina NORDSTRÖM

Ambassadrice, Représentation Permanente de la Finlande au Conseil de l’Europe

Finlande

rapporteur rapporteur

Francesca CELANTE