Back

60th MONEYVAL plenary meeting

Strasbourg 16 September 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Check against delivery

 

Madame Chair,

Mr Vice-Chair,

Dear colleagues,

 

It is a pleasure to address the 60th plenary of MONEYVAL.

 

The COVID-19 pandemic has had a significant impact on the way that we work.

But I am glad that you have been able to organise this important meeting here in the Council of Europe.

Whether you are joining us physically, or online, the effort that you have made to take part in this event is appreciated.

So too is your tireless and unwavering commitment to tackling money laundering and the financing of terrorism.

I know many of the recent security and health-related measures put in place by our member states and around the world have been burdensome and technologically challenging.

But international co-operation remains essential for progress in your field and your commitment in this context is both impressive and ever more valuable.

MONEYVAL itself is a complex monitoring body.

Your assessment methodology contains more than 300 criteria;

Your on-site visits are extensive and thorough;

And your mutual evaluation reports are among the specific and comprehensive.

On top of this, you manage dual roles as a Council of Europe monitoring committee, and as part of a global system led by the Financial Action Task Force with the responsibilities and accountability that come with each.

From the Council of Europe perspective, there are clear priorities for MONEYVAL in the current COVID context.

Criminals must not be allowed to take advantage of the current crisis.

This would not only make the economic situation worse, it would also outrage citizens, rightly, and further strain our social fabric.

So I encourage you to study the emerging trends carefully and ensure that we are ready to act.

This means doubling down on the standards that are in place.

We know that there are recent examples of governments reversing course on the implementation of international rules and relaxing anti-laundering controls.

This cannot be allowed.

You are empowered to identify and monitor such cases and to take the measures needed.

And you should do so.

You should also monitor the accelerated development and application of virtual technologies in your area of expertise.

The financial sector has always played a pioneering role for breakthrough technologies: blockchain and virtual currencies like Bitcoin, for example.

But there is no doubt that the epidemic has brought on innovation which may have the potential to aid crime.

It is within your mandate to make proposals to the Committee of Ministers in the form of Recommendations.

And if you conclude that there is a need for such action, you should take it.

Je suis consciente également de la valeur de votre contribution au Groupe d’Action Financière (GAFI).

Son Président l’a évoquée en des termes élogieux lors de la réunion des Délégués des Ministres de la semaine dernière, à laquelle vous avez également participé, Madame la Présidente.

Et je sais que ce Comité a le potentiel pour aller encore plus loin, notamment pour ce qui est des activités normatives du GAFI.

La future présidence simultanée du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe et du GAFI par l'Allemagne pourrait d’ailleurs contribuer à faciliter cela.

Certainement, la réputation de MONEYVAL en tant qu’organisme régional est très forte, grâce à des rapports d’évaluation de grande qualité, qui forcent le respect général.

Deux éléments resteront essentiels pour conserver cette excellente réputation : mettre à disposition un Secrétariat solide et garantir la participation continue d’experts de premier plan en provenance des États membres.

Pour ce qui concerne les travaux du GAFI, son inscription des États non coopératifs sur « liste noire » reste à l’évidence un sujet sensible dans le monde financier.

Vous le savez bien, il s’agit là d’un outil puissant pour assurer la conformité aux normes internationales.

Pour les pays inscrits sur cette liste, les risques de pertes financières sont significatifs.

Plusieurs États membres du Conseil de l’Europe ont d’ailleurs été soumis à ce processus, du fait de notations insuffisantes dans les rapports d’évaluation de MONEYVAL.

Pour éviter cela, une seule réponse, une seule prévention : les autorités nationales doivent faire tout ce qui est nécessaire pour remplir leurs obligations en matière de lutte contre le blanchiment d'argent.

De notre côté, le Conseil de l’Europe se tient prêt à faciliter les réformes nécessaires dans nos États membres, grâce à des programmes d’assistance technique et de coopération.

A mesure que vous allez progresser, je suis certaine que la complexité et l’urgence des défis que vous aurez à relever vont s’intensifier.

Mais je ne doute pas non plus de votre capacité à vous montrer à la hauteur.

D’autres organes du Conseil de l’Europe partagent votre vision en ce qui concerne la nécessité de lutter contre le crime et la corruption transfrontières.

Et j’espère que, là où cela sera opportun, vous explorerez les possibilités de partenariats avec le GRECO, le GRETA, le Groupe Pompidou, ou encore le Comité de lutte contre le terrorisme - et d’autres.

Nous traversons des temps difficiles. Le travail ne manque pas. Les excellentes raisons de coopérer non plus.

Je vous félicite, à l’occasion de votre 60ème réunion plénière, et vous remercie pour le travail remarquable que vous accomplissez.