Organisations non gouvernementales

roposition_règlement_Conférence_250408_fr-1

Conférence des OING – actualités

Meurtre de Salwa Bugaighis, militante libyenne pour la défense des droits de l’homme

Déclaration de Jean-Marie Heydt, Président de la Conférence des OING

Strasbourg, 1er juillet 2014

Mercredi dernier, le 25 juin, Salwa Bugaighis, militante libyenne pour la défense des droits de l’homme, a été assassinée chez elle, alors qu’elle venait de voter, et son mari a été enlevé. Ce meurtre choquant s’est produit un jour après la table ronde de la Conférence des OING sur « les perspectives de genre – sécurité et paix » tenue au siège du Conseil de l’Europe à Strasbourg. Sawal Bugaighis était l’un des contacts du Groupe de travail des OING pour l’inclusion de perspectives de genre dans les processus politiques et démocratiques.

Elle avait participé au renversement de Kadhafi. Elle a lancé la Plateforme des Libyennes pour la paix après avoir démissionné du Conseil national de transition en accusant celui-ci de ne pas tenir compte des femmes qui en faisaient partie. C’était l’un des membres éminents de la nouvelle commission appelée à régler les divergences politiques actuelles.

Le 24 juin, la Conférence des OING a entendu la militante syrienne des droits de l’homme Mouna Ghanem, coordinatrice de la Plateforme syrienne pour la paix, qui tente de rassembler les partis en Syrie, de les amener à cesser de combattre par les armes et à entamer des discussions sur leurs divergences.

En dépit des menaces de mort qu’elles recevaient, ces femmes courageuses ont décidé de rester dans leur pays et de se battre pour la paix et certaines en ont payé le prix. En tant que membres de la Conférence des OING, nous admirons leur courage. Nous condamnons vivement le ciblage de ces militantes des droits de l’homme et nous continuerons de les soutenir.

Jean-Marie Heydt
Président de la Conférence des OING
NGO-unit@coe.int