ACCUEIL
La Convention d'Oviedo
Clonage
Transplantation d'organes et de tissus
Recherche biomédicale
Génétique humaine
Fin de vie
Psychiatrie et droits de l'homme
Embryon et foetus humains
Technologies émergentes
Bioethics
7ème Conférence "Nouveaux Défis Ethiques : Education à la bioéthique et biobanques"

7ème Conférence "Nouveaux Défis Ethiques : Education à la bioéthique et biobanques", Strasbourg, France, 2005

COMMUNIQUÉ DE LA CONFERENCE approuvé par le Bureau de COMETH

89 participants de 40 pays ont participé à la 7ème Conférence des Comités Nationaux d’Ethique (COMETH) qui s’est tenue à Strasbourg les 1 et 2 décembre 2003. Les thèmes majeurs de la Conférence étaient l’éducation à la bioéthique et les biobanques. La Conférence a également discuté brièvement des comités d’éthique clinique et a suivi des présentations d’avis récents préparés par des Comités Nationaux d’Ethique. Voici les conclusions de la Conférence :

Education à la bioéthique

· Les questions de bioéthique sont d’une importance croissante pour la société, pour les professionnels de la santé et pour les décideurs politiques ; ces questions sont de plus en plus débattues par le public en général.

· Ce débat public est le bienvenu. Il devrait se tenir sur la base d’une bonne information.

· Répondre aux nouveaux défis bioéthiques demande que tous les secteurs de la société en débattent et y contribuent. Les Comités Nationaux d’Ethique jouent un rôle essentiel dans la promotion de ce débat pluridisciplinaire.

· L’éducation à la bioéthique est par conséquent de plus en plus importante pour tous les secteurs de la société. La Conférence a salué les initiatives pour développer l’éducation à la bioéthique dans les écoles, y compris celle lancée au sein du Conseil de l’Europe, et pour tous les jeunes en général, et a encouragé la poursuite de ce type d’initiatives.

· Deux catégories d’information sont nécessaires : une information générale permettant à chaque personne de se forger un avis propre sur les implications éthiques des progrès scientifiques, et une information plus technique sur certains développements en discussion.

· Les membres des comités d’éthique de la recherche, qui jouent un rôle central dans la protection des droits et de la dignité des personnes participant à une recherche, devraient être suffisamment formés pour pouvoir remplir leur rôle, et avoir accès à une éducation et une formation continue appropriées.

· La Conférence demande au Conseil de l’Europe d’agir en tant qu’intermédiaire afin de permettre aux Comités Nationaux d’Ethique de partager de l’information concernant leurs initiatives en matière d’éducation à la bioéthique et du matériel utilisé dans ce domaine.

Ethique clinique

· Les professionnels de la santé ont constamment à prendre, dans le cadre de leur travail, des décisions à caractère éthique. La Résolution de 1999 de l’Association Médicale Mondiale recommendait que des formations en éthique médicale et en droits de l’homme soient obligatoires dans toutes les facultés de médecine : la Conférence a adhéré à cette résolution et voudrait l’élargir à tous les professionnels de la santé.

· La Conférence estime souhaitable que les professionnels de la santé puissent disposer largement d’aide et de conseils en matière d’éthique clinique, par exemple au moyen des comités d’éthique clinique. La Conférence a encouragé les états à promouvoir des mécanismes appropriés pour un soutien éthique clinique disposant de ressources suffisantes, et à s’assurer que ceux qui jouent un rôle dans ces mécanismes soient précisément formés pour ce rôle.

La recherche sur du matériel biologique

· La mise en place d’importantes biobanques dans plusieurs pays pourrait permettre, dans l’avenir, des avancées médicales considérables. La Conférence a souligné l’importance que la mise en place de telles biobanques se fasse sur des bases éthiques et juridiques convenables, et a mis l’accent sur l’importance d’informer de façon adéquate ceux dont le matériel biologique est recueilli dans une biobanque des implications qui en découlent.

· La recherche sur du matériel biologique tel que du tissu humain qui a été obtenu à des fins autres que la recherche (par exemple, ce qui reste après une opération chirurgicale) a déjà conduit à des avancées médicales importantes, et pourrait en permettre d’autres à l’avenir ; elle doit par conséquent être soutenue.

· Cependant de telles recherches doivent être suffisamment encadrées pour tenir compte de leurs implications éthiques, juridiques, sociales et commerciales. La Conférence constate qu’il n’y a pas, à l’heure actuelle, d’instrument international juridique qui régisse cette recherche, et elle soutient le travail du Conseil de l’Europe visant à l’élaboration d’un instrument approprié.

Liste des avis et rapports préparés par les Comités Nationaux d’Ethique

Programme

Actes de la Conférence

Intervention de Mme Fabienne KELLER Maire de Strasbourg

 

Documents en cours. Accès réservé aux délégations intergouvernementales uniquement.

Accès restreint