Bioethique
Bioethics
7me Confrence "Nouveaux Dfis Ethiques : Education la biothique et biobanques"

7me Confrence "Nouveaux Dfis Ethiques : Education la biothique et biobanques", Strasbourg, France, 2005

COMMUNIQU DE LA CONFERENCE approuv par le Bureau de COMETH

89 participants de 40 pays ont particip la 7me Confrence des Comits Nationaux dEthique (COMETH) qui sest tenue Strasbourg les 1 et 2 dcembre 2003. Les thmes majeurs de la Confrence taient lducation la biothique et les biobanques. La Confrence a galement discut brivement des comits dthique clinique et a suivi des prsentations davis rcents prpars par des Comits Nationaux dEthique. Voici les conclusions de la Confrence :

Education la biothique

Les questions de biothique sont dune importance croissante pour la socit, pour les professionnels de la sant et pour les dcideurs politiques ; ces questions sont de plus en plus dbattues par le public en gnral.

Ce dbat public est le bienvenu. Il devrait se tenir sur la base dune bonne information.

Rpondre aux nouveaux dfis biothiques demande que tous les secteurs de la socit en dbattent et y contribuent. Les Comits Nationaux dEthique jouent un rle essentiel dans la promotion de ce dbat pluridisciplinaire.

Lducation la biothique est par consquent de plus en plus importante pour tous les secteurs de la socit. La Confrence a salu les initiatives pour dvelopper lducation la biothique dans les coles, y compris celle lance au sein du Conseil de lEurope, et pour tous les jeunes en gnral, et a encourag la poursuite de ce type dinitiatives.

Deux catgories dinformation sont ncessaires : une information gnrale permettant chaque personne de se forger un avis propre sur les implications thiques des progrs scientifiques, et une information plus technique sur certains dveloppements en discussion.

Les membres des comits dthique de la recherche, qui jouent un rle central dans la protection des droits et de la dignit des personnes participant une recherche, devraient tre suffisamment forms pour pouvoir remplir leur rle, et avoir accs une ducation et une formation continue appropries.

La Confrence demande au Conseil de lEurope dagir en tant quintermdiaire afin de permettre aux Comits Nationaux dEthique de partager de linformation concernant leurs initiatives en matire dducation la biothique et du matriel utilis dans ce domaine.

Ethique clinique

Les professionnels de la sant ont constamment prendre, dans le cadre de leur travail, des dcisions caractre thique. La Rsolution de 1999 de lAssociation Mdicale Mondiale recommendait que des formations en thique mdicale et en droits de lhomme soient obligatoires dans toutes les facults de mdecine : la Confrence a adhr cette rsolution et voudrait llargir tous les professionnels de la sant.

La Confrence estime souhaitable que les professionnels de la sant puissent disposer largement daide et de conseils en matire dthique clinique, par exemple au moyen des comits dthique clinique. La Confrence a encourag les tats promouvoir des mcanismes appropris pour un soutien thique clinique disposant de ressources suffisantes, et sassurer que ceux qui jouent un rle dans ces mcanismes soient prcisment forms pour ce rle.

La recherche sur du matriel biologique

La mise en place dimportantes biobanques dans plusieurs pays pourrait permettre, dans lavenir, des avances mdicales considrables. La Confrence a soulign limportance que la mise en place de telles biobanques se fasse sur des bases thiques et juridiques convenables, et a mis laccent sur limportance dinformer de faon adquate ceux dont le matriel biologique est recueilli dans une biobanque des implications qui en dcoulent.

La recherche sur du matriel biologique tel que du tissu humain qui a t obtenu des fins autres que la recherche (par exemple, ce qui reste aprs une opration chirurgicale) a dj conduit des avances mdicales importantes, et pourrait en permettre dautres lavenir ; elle doit par consquent tre soutenue.

Cependant de telles recherches doivent tre suffisamment encadres pour tenir compte de leurs implications thiques, juridiques, sociales et commerciales. La Confrence constate quil ny a pas, lheure actuelle, dinstrument international juridique qui rgisse cette recherche, et elle soutient le travail du Conseil de lEurope visant llaboration dun instrument appropri.

Liste des avis et rapports prpars par les Comits Nationaux dEthique

Programme

Actes de la Confrence

Intervention de Mme Fabienne KELLER Maire de Strasbourg

 

Documents en cours. Accs rserv aux dlgations intergouvernementales uniquement.

Accs restreint