Conférence permanente des Ministres de l'éducation

 
Sous-thème B : Ethique et intégrité en matière d'éducation (avec un accent particulier sur le comportement éthique des enseignants et l'intégrité dans l'enseignement supérieur et la recherche)
 

Le respect de l’état de droit, l’intégrité et la compétition légitime devraient être des principes fondamentaux, à la base de tout système éducatif.

 

Le deuxième sous-thème intitulé « Ethique et intégrité en matière d'éducation » prendra comme point de départ la supposition qu’une éducation de qualité (telle que définie par le Conseil de l’Europe) ne peut éclore dans des institutions non démocratiques où les droits des intervenants (élèves, professeurs et parents) ne sont pas pris en compte, où les principes mentionnés ci-haut ne sont pas respectés et où le personnel enseignant n’est pas entièrement dévoué à leur profession.