Enseignement de l'histoire

L'Image de l'autre dans l'enseignement de l'histoire

Si l’histoire et l’enseignement de l’histoire ont toujours été au cœur des travaux du Conseil de l’Europe sur l’éducation depuis ses origines -ils figurent en particulier dans la Convention culturelle européenne de 1954- le contexte politique actuel (mondialisation, mouvements migratoires, développement des technologies de l’information, dialogues et tensions culturels ou religieux…) en a encore renforcé l’importance et la signification.

Le caractère de plus en plus multiculturel des sociétés européennes donne à l’enseignement de l’histoire une signification nouvelle en même temps qu’elle suppose une réflexion profonde sur ses objectifs et ses méthodes, en particulier sur les modalités du développement de la multiperspectivité.

Ce projet s'intègre dans l'effort global qui préside à toutes les activités de Conseil de l'Europe: le dialogue interculturel.

Objectifs du projet

  • promouvoir par des mesures de politiques éducatives et des propositions de stratégies et de méthodes, l’enseignement et l’apprentissage de l’histoire adaptés au caractère de plus en plus diversifié des sociétés européennes au plan culturel et religieux;
  • contribuer à la réconciliation, la reconnaissance, la compréhension et la confiance mutuelle entre les cultures et les conceptions et au dépassement des stéréotypes et des préjugés en promouvant les valeurs de tolérance, d’ouverture à et de respect de l’autre, de Droits de l’Homme et de démocratie.

A ces fins, le projet visera :

  • à élaborer des propositions d’orientations générales concernant l’évolution de l’enseignement de l’histoire en vue de l’insérer dans l’effort global de dialogue interculturel et interreligieux entrepris au sein du Conseil de l’Europe ;
  • à mettre à la disposition des gouvernements mais aussi des autres partenaires concernés y compris de la société civile, des propositions de stratégies, de méthodes ou d’instruments permettant de traduire ces orientations générales en actions concrètes dans le cadre de l’enseignement tant dans la salle de classe proprement dite que dans le cadre de l’éducation extrascolaire liée à l’apprentissage de l’histoire;
  • à faire, sur la base des points précédents, des propositions quant à la formation des enseignants d’histoire ou des autres acteurs intervenant dans l’apprentissage de l’histoire.

   

Pour en savoir plus sur le projet « L’Image de l’autre dans l’enseignement de l’histoire »

 

Activités récentes et actualités