Enseignement de l'histoire

L'histoire et le Conseil de l'Europe

"Civisme et éducation européenne" - Résolution (64) 11 des Délégués des Ministres

En 1964, les Délégués des Ministres appelaient les gouvernements à " faire tout ce qui est en leur pouvoir pour veiller à ce que toutes les disciplines intéressées - notamment l'histoire, la géographie, la littérature, les langues vivantes - contribuent à cette formation d'une conscience européenne".

Si le texte se réfère à l'éducation civique, l'enseignement de l'histoire joue un rôle important dans la mesure où il est demandé aux enseignants "d'éviter une description purement statique des institutions européennes, en montrant leur rôle en fonction de l'interdépendance vitale des peuples européens et de la position de l'Europe dans le monde, et en s'efforçant de mettre en évidence les aspects dynamiques du processus d'intégration européenne et les concessions - voire les sacrifices - qu'exige cette intégration, ainsi que les difficultés - voire les tensions - politiques et culturelles qu'elle peut provoquer"

Résolution (64) 11 - Téléchargez le document

Ces lignes directrices ont été discutées par les professionnels de l'enseignement de l'histoire lors d'un symposium tenu à Elseneur l'année suivante.

     

[Suite]