19 novembre 2015 - 11.00-12.30 - Salle 10, Palais de l'Europe, Interpretation: FR/EN/RU - Parrainé par la Conférence des OING du Conseil de l’Europe

 

La société civile et l'espace public sont de plus en plus mis sous pression. De nombreuses organisations de promotion de la démocratie, de la primauté du droit et des droits de l’homme sont confrontées au harcèlement, à la censure, et sont parfois stigmatisés comme «terroristes» afin de justifier une législation répressive qui affecte leur travail. Quelles contre-mesures peuvent-elles être prises pour arrêter la tendance inquiétante de restriction de la marge de manœuvre des organisations de la société civile?

Initiative 1 Initiative 1

Coalition de la Société civile sur le pétrole et le gaz, Institut de la gouvernance de l’eau, Ouganda

La Coalition de la société civile sur le pétrole et le gaz (GSCO) est un réseau lâche d’organisations de société civile (OSC) actives dans le domaine du pétrole et du gaz. Elle a été créée pour mettre en commun les ressources professionnelles et financières de diverses OSC afin de renforcer le programme de recherche, de travailler collectivement et parler d’une même voix sur les questions liées à l’exploitation pétrolière et gazière en Ouganda et ainsi influencer la politique nationale, la gouvernance et la prise de décision. Le réseau se veut également être le garant pour éviter que des OSC individuelles se sentent isolées et victimisées par des agences gouvernementales et des fonctionnaires sans scrupules , comme se fut le cas pour l’industrie pétrolière émergeante en Ouganda qui a été très politisée et considérée comme une questions sensible/confidentielle. Ce fut aussi le cas quand l’espace des OSC pour fonctionner individuellement et librement et parler librement de l’industrie émergente a été réduit, à  cause d’un environnement politique qui tendait vers plus d’intolérance face aux opinions divergentes par rapport au régime politique et l’installation d’une surveillance de télécommunication pour surveiller les flux d’information « subversives ».

http://www.csco.ug/

Présentateur(s)/trice(s)

M. Henry MUGISHA BAZIRA, Ouganda, Directeur exécutif de l’Institut de la gouvernance de l’eau

Henry Mugisha Bazira est le directeur exécutif de l’Insitut de la gouvernance de l’eau – une organisation non gouvernementale basée en Ouganda. Il a fondé la  la Coalition de la société civile sur le pétrole et le gaz (CSCO) dont il a assuré la présidence de 2008 à 2012 avant de la céder à un autre comité directeur du CSCO. Il assiste les organisations de la société civile dans la création de réseaux de recherche et de défense pour influencer les politiques et la gouvernance nationales. Il est un expert en ressources naturelles avec un intérêt particulier pour l’interaction entre l’eau et le secteur extractif, ie, le gaz, le pétrole, l’exploitation minière et les activités industrielles.


Initiative 2 Initiative 2

Permettre l'engagement de la société civile et la protéger, Amnesty International, Turquie

Ces dernières années, les organisations des droits de l'homme ont observé des infractions sans précédent par des Etats sur la société civile avec de plus en plus de restrictions de la liberté d'expression, la liberté de réunion et d'association,  et davantage de répression des défenseurs des droits de l'homme – non seulement en Turquie, mais dans toutes les régions du monde. Cette restriction de l’espace d’expression de la société civile et le ciblage des défenseurs des droits de l'homme a un impact sérieux. Les défenseurs et les organisations des droits de l’homme se sentent menacés et sous pression, à la fois au niveau législatif et quotidien. Ceci est également vital pour de nombreuses organisations des droits de l'homme et Amnesty dans certains pays en particulier. Si cette tendance n’est pas inversée, les conséquences seront dévastatrices pour des millions de personnes qui comptent sur les défenseurs des droits de l'homme et autres défenseurs de la société civile, l'autonomisation des autres pour apprendre à connaître et à exercer leurs droits. Le résultat pourrait être très probablement des sociétés caractérisées par une plus grande inégalité, une marginalisation, une instabilité sociale et politique, une croissance au point mort ou une pauvreté plus profonde, et des conflits potentiellement violents.

https://www.amnesty.org/en/countries/europe-and-central-asia/turkey/

Présentateur(s)/trice(s)

Mme Ruhat Sena AKSENER, Turquie, Directrice de campagne et de sensibilisation, Amnesty International, Turquie

Ruhat Sena Aksener est la directrice de campagne et de sensibilisation de  la section d'Amnesty International Turquie où elle occupe les fonctions de responsable de l'équipe campagnes / sensibilisation / Média-communication de la section. Diplômée en sciences politiques et administration publique de l'Université technique du Moyen Orient / Ankara, et  en études sur le genre. Depuis 2005, elle met en œuvre et gère des campagnes d'Amnesty en particulier dans les domaines de la liberté d'expression, les droits des femmes, l'impunité, l’observation judiciaire, les procès équitables,  les droits économiques et sociaux, la discrimination et les droits des LGBT. Ses intérêts se portent principalement sur les droits de l'homme, l'impunité, la discrimination et la liberté d'expression.


Intervenants Intervenants

Les intervenants sont invités à prendre part aux Labs afin de partager leur expérience avec les présentateurs d’initiatives démocratiques et tenter d’élargir la perspective des discussions qui s’ensuivent.

Mme Maryna GONOSHYLINA, Ukraine, Membre du Conseil d’administration de Avtomaidan, observateur anti-corruption, Responsable national de Enactus Ukraine

Maryna Gonoshylina est une militante de Avtomaidan, un observateur anti-corruption, dont le principal objectif est de combattre la corruption au sein des courts, des administrations en Ukraine. Elle préside également l’organisation de jeunesse Enactus en Ukraine, qui vise à utiliser le pouvoir de l’action des entreprises pour transformer les vies et créer un monde meilleur et durable.


M. Rajith KEERTHI TENNAKOON, Sri Lanka, Directeur exécutif du Centre for Human Rights and Research

Rajith Keerthi Tennakoon est le Directeur exécutif de la campagne pour les élections libres et équitables (CaFFE), une commission électorale indépendante du Sri Lanka. Il est également le Directeur exécutif du Centre pour les droits de l’homme et de la recherche (CHR)- Sri Lanka, une importante organisation de la société civile à but non lucratif dans le pays. Les deux organisations sont activement engagées dans la promotion et la protection des droits de l’homme et la démocratie représentative. Rajith Keerthi Tennakoon est un organisateur bien connu des mouvements publics contre la suppression et les violations des droits de l’homme. Il a également été le référent pour le Secrétariat du Commonwealth  et un expert pour le suivi des élections. Il est spécialisé en communication politique.


Mme Alexandrina NAJMOWICZ, Roumanie, Directrice du Forum civique européen

Alexandrina Najmowicz a travaillé plus de dix ans dans le secteur tertiaire et pour des organisations à but non lucratif en Roumanie, France et en Europe. Elle est actuellement la directrice du Forum civique européen, un réseau transnational qui regroupe plus de cent associations à travers l’Europe qui défend l’égalité, la solidarité et la démocratie, en favorisant la participation civique et le dialogue européen. A cet égard, elle a coordonné plusieurs campagnes pour renforcer les capacités et les rôles des organisations de la société civile pour défendre et agir en faveur des droits des citoyens et dans le processus décisionnel. Elle représente le Forum civique européen au sein du groupe de partenaires du dialogue civile de la Commission européenne (programme « l’Europe pour les citoyens »),  au sein du Groupe de liaison du CESE et à la Conférence des OING du Conseil de l’Europe.


Agrégateur de contenus Agrégateur de contenus

Mme Anne-Marie CHAVANON, Présidente de la Commission Démocratie, Cohésion sociale et enjeux mondiaux à la Conférence des OING

Anne-Marie Chavanon préside la commission démocratie, cohésion sociale et enjeux mondiaux de la Conférence des OING du Conseil de l'Europe qui rassemble quelque 210 ONG. Elle représente, au Conseil de l'Europe, la Fédération internationale pour l'habitat, l'urbanisme et l'aménagement des territoires (FIHUAT), ONG internationale, implantée dans plus de 60 pays, qui rassemble l'ensemble des acteurs de la démocratie territoriale, publics et privés. En France, elle a exercé des fonctions à tous les niveaux de gouvernance (ministères, parlement, pouvoirs locaux et régionaux) qui lui ont donné l'expérience et la passion du dialogue entre gouvernants et gouvernés, entre responsables politiques et citoyens.


Dessinateur Dessinateur

M. Aurélien CANTOU

Lab 4 - Réponses de la société civile
Palais de l'Europe - salle 10 19 Nov., 11.00-12.30
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Défis 2015 Défis 2015