19 novembre 2015 - 16.00-17.30 - Salle 9, Palais de l'Europe, Interpretation: FR/EN/RU

 

L’alerte est-elle une menace pour la démocratie ou un élément nécessaire du contrôle démocratique sur les institutions? Comment les lanceurs d’alertes peuvent-ils être protégés par le risque de poursuites abusives? Ce laboratoire présentera les platesformes qui permettent aux journalistes de se connecter avec les lanceurs d’alertes et de préserver l'anonymat des lanceurs d’alertes.

Initiative 1 Initiative 1

Publeaks, Free Press Unlimited, Pays-Bas

Free Press Unlimited soutient le journalisme d’investigation. Il n’est pas dans l’intérêt des gouvernements, des multinationales ou d’autres institutions  que l’on enquête sur certains sujets, et même dans des démocraties bien établies, les journalistes peuvent se heurter à des obstacles ou pire. Publleaks est un projet open source lancé par un groupe de journalistes des des professionnels des TIC aux Pays-Bas, qui ont créé une plateforme anonyme de  lanceurs d’alerte, résistante à la censure. Elle procure un environnement en ligne sûr de communication entre les journalistes et leurs sources. Depuis la création de Publeaks en septembre 2013 au moins 34 nouveaux articles ont été publiés par les médias néerlandais par le biais de cette plateforme.

https://www.publeaks.nl/

Présentateur(s)/trice(s)

M. Teun GAUTIER, Pays-Bas, Président du Conseil d’administration de Publeaks

Teun Gautier (1968) est un éditeur néerlandais riche d’une longue carrière journalistique. Il a débuté chez Reed Elsevier pour devenir, à 29 ans, membre du conseil d'administration de la branche néerlandaise. Il a créé plusieurs sociétés d'édition et a été PDG de l’hebdomaidaire De Groene Amsterdammer. Gautier a également créé Publeaks, une plateforme qui connecte les lanceurs d’alerte avec les 42 organisations de médias néerlandais participantes. Il est actuellement membre du conseil d'administration de Veronica, une fondation de développement des médias, et président du conseil de Publeaks. Gautier est fortement engagé dans le développement de nouveaux modèles d’affaires et d’infrastructure pour le journalisme.


Initiative 2 Initiative 2

Globaleaks, Centre Hermes pour la transparence et les droits humains numériques, Italie

GlobaLeaks est une plateforme de soutien aux diverses initiatives des lanceurs d’alertes. Ces quatre dernières années, de nombreux domaines ont adopté les alertes comme solution à des problèmes dans les domaines de la démocratie et de l’économie.  GlobaLeaks apporte des réponses aux besoins technologiques des lanceurs d’alerte, pour que ces derniers puissent davantage se concentrer sur le contenu. 

https://www.globaleaks.org/

Présentateur(s)/trice(s)

M. Claudio AGOSTI, Italie, Co-fondateur, avocat, et développeur de GlobaLeaks

Claudio Agosti est un développeur de logiciel et analyste Accès à l’information et protection de la vie privée. Il y a 16 ans, Claudia a développé un logiciel sur la sécurité informatique. Maintenant, comme l’internet, il a grandi et s’intéresse davantage à la question de la sécurité des êtres humains derrière l’ordinateur. Il dirige actuellement le projet Trackography chez Tactial Tech.  Il est également le co-fondateur, développeur et formateur de GlobaLeaks


Intervenants Intervenants

Les intervenants sont invités à prendre part aux Labs afin de partager leur expérience avec les présentateurs d’initiatives démocratiques et tenter d’élargir la perspective des discussions qui s’ensuivent.

Mme Nica DUMLAO, Philippines, Coordinatrice de programme, Droits d’internet, Foundation for Media Alternatives

Nica Dumlao est une jeune militante féministe des Philippines. Elle dirige actuellement le programme Droits d’internet de la Fondation for Media Alternatives, en coordonnant son contenu-développement, l’information et la communication publiques, les initiatives de groupes d’intérêts et de renforcement des capacités pour faire avancer les droits de l’homme dans les environnements numériques. Nica fait partie du comité de direction de Philippine Internet Freedom Alliance, le plus large réseau national d’organisations et d’individus qui luttent pour la promotion et la protection des droits et des libertés dans le cyberespace aux Philippines qui a contesté la constitutionnalité de la loi sur la cybercriminalité devant la Cour suprême.


M. Faheem HUSSAIN, Corée du Sud, Professeur assistant, Département Technologie et Société, Institut d’ingénierie et de sciences appliquées de l’Université d’Etat de New-York 

Dr. Faheem Hussain est professeur assistant au département Technologie et Société de l’université d’état de New York (SUNY), Corée. Il est titulaire d’un doctorat  et d’un Master en ingénierie et politique publique de la Carnegie Mellon University (CMU) et d’un Master en gestion des télécommunications de l’Oklahoma State University et d’un diplôme en informatique de la Dhaka University. Ses intérêts  vont de de l’incidence sociale des médias sociaux à la liberté de l’internet en passant par la vie après le numérique et l’autonomisation des femmes. Dr Faheem Hussain s’intéresse également à la recherche sur les droits numériques basé sur des preuves. Il publie régulièrement dans des journaux spécialisés et sur des sites grand public  sur les médias sociaux, le développement et la liberté d’internet.


M. Kirk WIEBE, USA, Ancien analyste à l’Agence de sécurité américaine (NSA)

Parmi les différentes fonctions occupées pendant sa longue carrière à la NSA, Kirk Wiebe a dirigé une équipe d’analystes qui a obtenu la citation pour service méritoire de la part du directeur de la CIA, et lui même a obtenu le prix du service civil méritoire,  deuxième plus haute disctinction de la NSA pour son important travail accompli sur les sytèmes d’armes stratégiques étrangers. En 2002, alors qu’il était évident que la NSA empreintait le mauvais chemin, K. Wiebe a tenté de lancer des alertes sur la collecte illégale d’informations sur d’innocents citoyens américains de la part de la NSA. Malgré le fait qu’il a informé deux sénateurs de la commission permanente sur le renseignement, et écrit au Chief Justice de la Cour Suprême, rien n’a changé et personne n’a été tenu pour responsable. K. Wiebe et ses collègues, avec un ancien responsable de la NSA, Thomas Drake, continue de militer activement en prêtant serment lors de procès, en informant les médias, à travers des apparitions publiques pour que la justice et la législation freinent les violations de la NSA de la Constitution américaine.


modérateur modérateur

M. Erdoğan İŞCAN, Turquie, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la Turquie auprès du Conseil de l’Europe

Erdoğan İşcan est Ambassadeur et Représentant permanent de la Turquie auprès du Conseil de l'Europe depuis 2014. Avant de venir à Strasbourg, il a été sous-secrétaire adjoint des affaires politiques, ainsi que Directeur général des Affaires politiques multilatérales, au Ministère turc des Affaires étrangères. De 2009 à 2011 M. İşcan a été ambassadeur auprès de la République de Corée à Séoul, et de 2005 à 2009, il a été ambassadeur d’Ukraine à Kiev.


Dessinateur Dessinateur

M. Guillaume DELOIZON

Lab 15 - Protection des lanceurs d'alerte
Palais de l'Europe - salle 9 19 Nov., 16.00-17.30
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
défis 2015 défis 2015