Atrás

Making children the centre of concern

Comité des Ministres Bruxelles 9-10 décembre 2014
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
© Shutterstock

© Shutterstock

Dans le cadre de la commémoration du 25ème anniversaire de la Convention des Nations-Unies relatives aux droits de l’enfant, les autorités belges avec la collaboration de la Division droits des enfants du Conseil de l’Europe organisera une conférence européenne centrée sur “l’intérêt supérieur de l’enfant ».  Ce sera une Conférence de deux jours organisée à Bruxelles les 9 et 10 décembre 2014.

La conférence explorera et débattra des défis que la mise en œuvre de cette notion complexe impose aux acteurs décisionnels et portera une attention spécifique à l’intérêt supérieur de l’enfant dans les affaires familiales.

Le groupe cible de la conférence est constitué des décideurs politiques et opérationnels impliqués dans les décisions qui impactent la vie des enfants. Deux invités par États membres du Conseil de l’Europe pourront prendre part aux travaux. Le nombre total de participants est estimé à 140 personnes.

L’Histoire a démontré a suffisance que les temps de crises économiques, financières, sociales et environnementales ne sont pas bénéfiques aux enfants et à la défense et promotion de leurs intérêts. Les enfants doivent donc être plus que jamais au centre des préoccupations des décideurs. La CDE stipule que « dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale ». Mettre l’intérêt supérieur de l’enfant à l’agenda d’une conférence européenne est la manière dont les autorités belges ont choisi de remettre l’enfant au centre de ses intérêts.

L’un des défis principaux consiste à mobiliser les décideurs intermédiaires autour de la notion d’intérêt supérieur de l’enfant afin qu’ils puissent en faire une considération primordiale dans leur décision quotidienne. Il s’agit en effet que les juges, travailleurs psycho-médico-sociaux, enseignants et autres professionnels de l’enfance et de la jeunesse puisse disposer des outils nécessaires à l’évaluation de l’intérêt de l’enfant d’une part et à sa détermination d’autre part. Pour atteindre cet objectif, les autorités belges ont choisi de mieux faire connaitre et de développer les dispositions normatives qui encadrent cette notion, les règles déontologiques et éthiques qui y ressortissent et les règles procédurales qui l’accompagnent.

Pour découvrir le programme complet de la conférence, vous pouvez vous rendre sur le site qui lui est consacré en cliquant sur le lien suivant : bestinterestsofthechild.be

Si vous souhaitez obtenir davantage d’informations sur cette Conférence, n’hésitez pas à contacter:

Christel De Craim: [email protected]

Malvina Govaert: [email protected]

Joost Van Haelst: [email protected]