Traitement de la toxicomanie, réduction des risques et recherches de peines de substitution

Traitement de la toxicomanie, réduction des risques et recherches de peines de substitutionL’univers carcéral est un environnement présentant un grand nombre de risques – à la fois pour les détenus et le personnel. Les consommateurs de drogues injectables sont particulièrement exposés à divers risques pour la santé : surdose, infections par abcès des sites d’injection et transmission par le sang de maladies telles que l'hépatite C ou le VIH. Limiter la propagation des maladies transmissibles dans les prisons bénéficie autant aux prisonniers qu’à la société dans son ensemble et réduit les coûts sur le système de santé d’un pays. Par conséquent, les experts en matière de politiques drogues du monde entier recommandent de développer des services de traitement de la toxicomanie, des interventions de réduction des risques et des politiques de justice pénale qui soutiennent des alternatives à l’emprisonnement pour les usagers de drogues ayant des problèmes avec la justice. En Europe, le programme « Justice pénale et prisons » du Groupe Pompidou aide les gouvernements à élaborer des politiques de justice pénale fondées sur des données concrètes et des systèmes complets de traitement de la toxicomanie en prison.

Une approche intégrée pour les droits de l’homme et la santé

Le Groupe Pompidou assure un transfert durable de connaissances et une approche intégrée basée sur une science de pointe : intégré à cette organisation et cet échange mutuel, le Programme « Justice pénale et Prisons » est étroitement lié à d’autres domaines d’activités du Groupe Pompidou tels que la prévention, le traitement et l’application des lois. Ses actions se concentrent sur trois domaines principaux : le développement et l’amélioration des cadres juridiques nationaux (politiques), l’amélioration des compétences professionnelles (pratiques) ainsi que des connaissances (recherche) des partenaires et des acteurs nationaux.

Research

Policy

Practice

Knowledge generation:

Help to understand the drug phenomena and effects of drug policies

Recommendations:

Translate research findings into recommendations that reflect the realities of our societies

Dissemination:

Show partners and skateholders what works before drug policies are formed

Cooperation:

Consult with partenrs, Civil Society Organisations and national policy makers

Policy Formulation:

Provide European expertise on evidence-based drug policies to governaments

Implementation:

Support, monitor and evaluate the implementation of policies

Piloting:

Introduce and implement new innovative approaches in the criminal justice system

Training of specialists:

Increase knowledge and skills of criminal justice staff through training and workshops

Supervision:

Support the work of practitioners to sustain the impact of trainings

Traitement de la toxicomanie dans le système de justice pénale

Les différents projets du Programme « Justice pénale et Prisons » aident les gouvernements dans leur élaboration de stratégies de traitement de la toxicomanie et de réinsertion sociale des détenus usagers de drogues, afin de réduire les risques de rechutes et de récidives. Un système de traitement de l’usage problématique de drogues, efficace et axé sur les personnes, devrait comprendre un traitement pharmacologiquement assisté, comme le traitement par agonistes aux opiacés, la réduction des risques et les approches par abstinence telles que les communautés thérapeutiques. Le traitement par agonistes est un outil efficace et important dans la lutte contre le VIH et l'hépatite C et peut aider les consommateurs de stupéfiants dépendants aux opiacés à stopper, ou tout au moins réduire, leur utilisation de drogues illicites. D’autre part, les traitements par abstinence aident les consommateurs de stupéfiants qui ne sont pas dépendants aux opiacés et qui souhaiteraient mettre un terme, ou réduire, leur consommation de stupéfiants. Il est essentiel de comprendre que les services de traitement de la toxicomanie sont particulièrement efficaces lorsqu’ils sont intégrés au système de santé et de protection sociale. La promotion des soins ininterrompus permettrait de maintenir les efforts de traitement de la toxicomanie et garantirait des soins continus aux personnes qui entrent et sortent de prison. Le Programme aide les gouvernements à élaborer des politiques et des mesures de réhabilitation comme alternatives aux condamnations et aux peines d’emprisonnement pour traiter, éduquer ou réintégrer les toxicomanes.

Les projets sur site

Le Programme « Drogues dans les Prisons » a obtenu des résultats concrets dans de nombreux pays européens. En Géorgie, le Groupe Pompidou a élaboré une feuille de route en coopération avec le gouvernement afin d’introduire une loi sur les peines de substitution. En collaboration avec le Département des institutions pénitentiaires du Ministère moldave de la Justice, le Programme a réaménagé des quartiers pénitentiaires qui accueilleront des communautés thérapeutiques. En Ukraine, le Programme a introduit des outils de traitement et de prévention de la toxicomanie dans les prisons pour mineurs. Chaque pays a des besoins et des défis particuliers - et en collaboration avec les partenaires sur place, le Programme  Drogues et Prisons développe des stratégies axées sur les résultats qui ont déjà permis d’obtenir des améliorations.