News

<font color='#55563B' size='2'>Inger LINGE: The glass ceiling for women will only be gradually taken down</font>

Inger LINGE: The glass ceiling for women will only be gradually taken down  [27/09/2017]

The Congress’s Spokesperson on Gender Equality, Inger LINGE (Sweden, EPP/CCE), took part in the Conference on 'Women and local government' in Tunis on 26 September 2017. She presented the international legal framework supporting the political participation of women at local level and the Council of Europe's main standards in this area. Having been involved in local political life for some 40 years, Inger LINGE recognised that there had been a distinct improvement in the statistics on women's participation in Europe, especially in the Council of Europe's 47 member States. However, she added that, even though the statistical data pointed to advances in quantitative terms, attitudes had not progressed in the same way. The integration and representation of women in local public life will not happen only because of laws, she said. Changes are also needed in public policies on schooling, families and information. She emphasised the need in this connection to provide training enabling women to develop their skills. Looking ahead to the first local elections in Tunisia, to be held in 2018, she stressed the importance of creating conditions in which women could become involved in politics. In response to the addresses by the Minister for Women and Families and the Minister for the Environment and Local Affairs, she welcomed Tunisia's ambitious commitment to the participation of women, particularly in the light of the Constitution, electoral legislation and the draft Local Authorities Code. 

Speech by Inger LINGE
Webpage of the Conference  

Inger LINGE : « Le plafond de verre auquel les femmes se heurtent ne sera éliminé que progressivement »  [27/09/2017]

La Porte-parole du Congrès sur l’égalité des genres, Inger LINGE (Suède, PPE/CCE), a participé à la Conférence « Femmes et pouvoir local » à Tunis le 26 septembre 2017. Elle a, en particulier, présenté le cadre juridique international de la participation politique des femmes au niveau local et les principales normes du Conseil de l’Europe en la matière. Engagée dans la vie politique locale depuis près de 40 ans, Inger LINGE a reconnu une nette amélioration des chiffres de la participation des femmes en Europe, et en particulier dans les 47 pays membres du Conseil de l’Europe. Néanmoins, elle a ajouté que « même si les données statistiques témoignent d’une amélioration quantitative, les attitudes, elles, n’ont pas changé de la même façon ». « L’intégration et la représentation des femmes dans la vie publique locale ne pourront pas être le seul fait des lois », a-t-elle déclaré, en précisant qu’il fallait également « changer les politiques publiques en matière d’école, de famille et d’information ». A ce titre, elle a insisté sur la nécessité de proposer des formations pour le développement des compétences des femmes. Dans la perspective des premières élections locales en Tunisie qui devraient se tenir en 2018, elle a souligné l’importance d’assurer les conditions permettant l’engagement des femmes en politique. Faisant suite aux discours de la Ministre de la femme et de la famille et du Ministre de l’Environnement et des Affaires Locales, elle a salué l’engagement ambitieux de la Tunisie en faveur de la participation des femmes, au regard, en particulier de la Constitution, de la loi électorale et du projet de Code des collectivités locales. 

Discours d'Inger LINGE (anglais)
Dossier de la conférence