News

<font color='#55563B' size='2'>The 1999 Code of conduct under revision</font>

The 1999 Code of conduct under revision  [27/02/2017]

'Elected representatives have a duty to uphold high ethical values in their conduct,'' stressed Congress President Gudrun Mosler-Törnström during the conference on 'The role of local and regional authorities in preventing corruption and promoting good governance' held in Brussels on 28 February 2017. In this context, Ms Mosler-Törnström referred to the European Code of conduct for the political integrity of local and regional elected representatives, adopted by the Congress in 1999. This code sets out general principles governing public duties and specific obligations of elected representatives during the taking, holding and relinquishing of office. Although the Code of conduct has proven to be a major instrument for promoting public ethics, it is “a child of its time', pointed out Congress rapporteur on the revision of the Code, Manuela Bora. It is widely recognized that the Code needs to be revised to fully embrace the new challenges that have arisen in the past 20 years. 'A lot of the pressure for this revision is coming from the new social media and the young generation, which take transparency for granted and produce new forms of civic and political engagement' Ms Bora added. 

More information
European code of conduct for the political integrity of Local and Regional elected representatives
Web file for the conference  

Révision du Code de conduite de 1999  [27/02/2017]

« Les élus ont un devoir de respect des valeurs éthiques dans leur conduite » a souligné Gudrun Mosler-Törnström, Présidente du Congrès durant la Conférence sur « Le rôle des autorités locales et régionales dans la prévention de la corruption et la promotion de la bonne gouvernance » qui s’est tenue à Bruxelles le 28 février 2017. Dans ce contexte, Mme Mosler-Törnström a mentionné le Code de conduite européen relatif à l’intégrité politique des élus locaux et régionaux adopté par le Congrès en 1999. Ce code fixe les principes généraux régissant les tâches publiques et les obligations spécifiques des lors de l’accès à la fonction, de l’exercice de celle-ci et de la cessation de fonctions. Bien que le Code de conduite se soit avéré être un instrument majeur de promotion de l’éthique publique, pour Manuela Bora, rapporteure du Congrès sur la révision du code, c’est « le fruit de son temps ». Il est largement reconnu aujourd’hui que le code a besoin d’être révisé pour couvrir pleinement les nouveaux défis des vingt dernières années. « Ce sont pour l’essentiel les nouveaux médias sociaux et la jeune génération qui poussent à cette révision du Code ; ils produisent de nouvelles formes d’engagement civique et politique et pour eux la transparence va de soi », a ajouté Mme Bora. 

Plus d'informations
Code de conduite européen relatif à l'intégrité politique des élus locaux et régionaux
Dossier web de la conférence