Contentverzamelaar Contentverzamelaar
Terug

Parlons l’Europe – nos langues, notre identité

Centre européen pour les langues vivantes Strasbourg 5 décembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Parlons l’Europe – nos langues, notre identité

Depuis notre premier mot quand nous étions tout petits jusqu’aux grandes œuvres de la littérature, la langue, qui nous permet de nous exprimer et d’établir le contact avec le monde qui nous entoure, est une partie essentielle de notre humanité. Sans les mots, comment pourrions-nous dire ce que nous ressentons, prendre soin de nos familles et des êtres qui nous sont chers, bâtir des sociétés prospères et justes ou défendre nos droits ?

Notre langue maternelle fait partie de notre identité et notre droit à nous exprimer dans cette langue est un droit humain. On a tendance à prendre cela pour acquis, mais imaginons un peu que notre langue se meure ou que l’on vive dans une zone de conflit où parler notre langue maternelle risque de nous attirer des ennuis ; imaginons que l’on vienne tout juste d’arriver dans un pays qui nous est étranger et où le seul espoir de gagner notre vie dépende de l’apprentissage, au plus vite, d’une nouvelle langue.

Avec environ 360 millions de locuteurs natifs et deux fois plus de personnes pour qui c’est la deuxième langue, l’anglais est la langue la plus parlée au monde. C’est la langue du ciel, celle que tous les pilotes utilisent pour communiquer.

Mais si nous voulons juste explorer le monde, nous faire de nouveaux amis, booster notre carrière, plonger dans d’autres cultures ou stimuler notre cerveau, alors nous devons avoir la possibilité d’apprendre d’autres langues, de voyager librement vers d’autres pays et de côtoyer des personnes d’autres cultures.

Il n’est pas étonnant que les langues occupent une place si importante dans notre action en faveur d’une Europe qui respecte les droits de l’homme, la démocratie et l’équité.

Avec environ 480 millions de locuteurs, l’espagnol est la deuxième langue la plus parlée au monde et probablement la plus facile à apprendre. D’après les spécialistes, 22 semaines suffisent pour avoir les compétences de base dans cette langue.

Le Conseil de l’Europe a toujours défendu le droit de chacun d’apprendre d’autres langues. Il joue un rôle de premier plan dans la promotion d’un apprentissage des langues de qualité, avec son Centre européen pour les langues vivantes, installé à Graz, en Autriche, et son Cadre européen commun de référence pour les langues, outil précieux qui mesure les niveaux de compétences linguistiques et suit les progrès des apprenants. Ce cadre utilisé en Europe comme dans le reste du monde s’accompagne du Portfolio européen des langues, qui permet de tester ses propres compétences linguistiques.

Quelles sont vos compétences linguistiques ? Faites le test ici avec le Portfolio européen des langues.

Avec un nombre de locuteurs estimé à 155 millions de personnes, le russe est la huitième langue la plus parlée au monde. Si vous voulez être astronaute, il vous faut l’apprendre.

Maintenant imaginez que vous viviez au nord de la Suède, de la Norvège ou de la Finlande et que votre langue maternelle soit le sâme, et que vous fassiez même partie des vingt derniers locuteurs au monde seulement de sâme de Pite ; ou alors imaginez que votre langue soit interdite depuis de nombreuses années dans un état non démocratique et que vous vous battiez pour la faire revivre. Les langues moins parlées bénéficient d’une protection spéciale au titre de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, qui prévoit le droit des locuteurs de les utiliser chez eux et en public et permet de revitaliser bon nombre de traditions en voie d’extinction.

Avec une centaine de millions de locuteurs, l’allemand est la langue la plus parlée de l’Union européenne.

Dans un monde en perpétuel mouvement, le Conseil de l’Europe doit s’adapter au changement et faire face aux nouveaux défis. À mesure que des migrants et des réfugiés venus d’ailleurs arrivent en Europe, nous travaillons à les intégrer dans leurs nouveaux pays et l’apprentissage linguistique est essentiel pour ce faire. C’est là que notre boîte à outils pour l’accompagnement linguistique des réfugiés adultes entre en jeu, afin de doter les gouvernements des meilleurs moyens d’aider les nouveaux arrivants.

À peine plus de la moitié des personnes qui vivent dans l’Union européenne parlent deux langues et environ un quart en pratique trois.

Enfin, pourquoi ne pas valoriser la richesse des langues et la façon dont elle nous aide à grandir ensemble ? C’est ce que nous faisons chaque année avec la Journée européenne des langues, qui permet à chacun de partager et d’apprécier la richesse du patrimoine linguistique de l’Europe.


Contentverzamelaar Contentverzamelaar
Webcontent weergeven Webcontent weergeven
Webcontent weergeven Webcontent weergeven

       

Webcontent weergeven Webcontent weergeven
galleries link
Webcontent weergeven Webcontent weergeven
Webcontent weergeven Webcontent weergeven