7 novembre 2019 - 13.00-14.30 / Salle 11 - Conseil de l'Europe

La sécurité en ligne des femmes journalistes va au-delà de l'égalité des sexes et de la liberté de la presse et a un impact direct sur la qualité de nos démocraties et sur le droit du public à diverses sources d'information. Cette simple vérité se dévoile dans A Dark Place à travers des expériences vécues partagées par d'éminentes femmes journalistes ciblées par la violence en ligne et des expertes dans les domaines des droits de l’homme, du genre et de la liberté des médias en Serbie, en Espagne, au Royaume-Uni, en Finlande, aux États-Unis, en Turquie et en Russie.

Produit par le Représentant de l'OSCE pour la liberté des médias, en coopération avec l'Institut international de la presse (IIP), et filmé et réalisé par Javier Luque, responsable des communications numériques d’IIP, A Dark Place a été projeté en avant-première à Vienne le 10 décembre 2018, Journée internationale des droits de l’homme.

Suivi d’une séance de questions-réponses avec la présence de Suivi d’une séance de questions-réponses avec la présence de
GUVEN Banu

Banu GUVEN

Journaliste

Turquie

Bana Güven est l'une des principales femmes journalistes de Turquie, chassée des médias traditionnels en raison de son approche critique et ciblée par des campagnes de diffamation en ligne. Elle a été présentatrice de Late Night et de Prime Time news à NTV pendant 14 ans et à IMC TV pendant 3 ans. Ce dernier a été fermé en vertu de l’état d'urgence en 2016. Elle travaille maintenant en freelance et écrit des chroniques pour la Deutsche Welle en turc, Cosmo ARD et diken.com.tr. Güven a reçu nombreux prix et distinctions, notamment Le Prix Henri Nannen pour sa performance exceptionnelle en journalisme en 2017.

HAAS Julia

Julia HAAS

Associée de projet, Bureau du Représentant de l'OSCE pour la liberté des médias

TRIONFI Barbara

Barbara TRIONFI

Directrice exécutive, Institut international de la presse (IPI)

Barbara Trionfi est directrice exécutive de l'Institut international de la presse (IPI), basé à Vienne, un réseau mondial de rédacteurs en chef, de responsables des médias et de journalistes de premier plan qui se consacrent à la sauvegarde et à la promotion de la liberté des médias et de la qualité du journalisme indépendant. Barbara a rejoint l'IIP en 2000, en tant que conseillère pour la liberté de la presse dans la région Asie-Pacifique, où elle avait auparavant étudié et travaillé pendant plus de quatre ans, effectuant des recherches dans le domaine des droits de l'homme et de la liberté d'expression. Plus tard, en tant que responsable de la liberté de la presse, elle a supervisé la surveillance mondiale de la liberté de la presse de l'IIP et coordonné le plaidoyer mondial de l'IIP. Avec une formation universitaire en relations internationales et en droits de l'homme, Barbara a enseigné l'éthique des médias, l'éducation aux médias et la diversité culturelle et les médias à l'Université Webster de Vienne. Son domaine d'expertise couvre différents domaines liés à la liberté de la presse et à la liberté d'expression, notamment les systèmes d'autorégulation et de responsabilité des médias, la sécurité des journalistes et les mécanismes internationaux visant à protéger la liberté de la presse.