20 Novembre 2018 - 14.30-16.30 - salle 1 - Interprétation : FR/EN

Il a été prouvé que les femmes sont les principales victimes de la traite des êtres humains. Que peuvent faire les gouvernements, les États et les organisations pour prévenir la traite ? Que peut-on faire pour aider les survivants à réintégrer la société et à avoir accès à l'éducation et à l'emploi ? Ce laboratoire se concentrera sur les moyens de mettre fin à la traite des êtres humains et d'aider les survivants et de leur donner les moyens d'assurer leur réinsertion et leur réadaptation.

initiative 1 initiative 1

Droits des femmes sans frontières : les territoires transfrontaliers en Europe face à la prostitution, KBTask, France

Une initiative citoyenne née le 8 mars 2017 avec la tribune franco-allemande « Droits des femmes sans frontières » qui a réuni 64 signataires issus des mondes associatif, universitaire, politique et institutionnel de chaque côté de la frontière. L’idée est de faire émerger les bonnes pratiques de certaines coopérations transfrontalières, qui peuvent être dupliquées à d’autres territoires qui connaissent des spécificités similaires.

Présentateur(s)/trice(s)

KARCELES Mathilde

Mathilde KARCELES

Doctorante en études germaniques sur les féminismes antiféminismes en France et en Allemagne dans la culture de masse autour des années 2000

France

BREITMAN Rebecca

Rebecca BREITMAN

Membre des jeunes européens Strasbourg, du Mouvement européen Alsace et de l’Union des européens fédéralistes de Strasbourg

France

Initiative 2 Initiative 2

Red Tra Sexe, Argentine

RedTraSex est un réseau communautaire régional d'Amérique latine et des Caraïbes des travailleuses du sexe, né en 1997 dans le but de renforcer les organisations nationales des travailleuses du sexe (ci-après NSWO) dans la défense et la promotion des droits humains des travailleuses du sexe (ci-après FSW) de la région. RedTraSex est composé d'organisations de 14 pays d'Amérique latine et des Caraïbes, travailleuses du sexe et / ou ex-travailleuses du sexe. Avec une portée directe de 30 000 MTS dans la région, l Le RedTraSex représente les travailleuses du sexe d'âge légal et qui pratiquent volontairement le travail du sexe.

Les principales stratégies de travail développées par RedTraSex sont :

  • renforcer le développement politique et organisationnel des NSWO ;
  • développer des activités de sensibilisation et de plaidoyer aux niveaux international, régional, sous-régional et national et aux niveaux régional et national afin que la voix, les demandes des travailleuses et travailleurs sexuels atteignent les niveaux décisionnaires ;
  • accroître la sensibilisation au secteur de la santé, au travail et aux droits de l’homme afin d'améliorer les conditions de travail des travailleuses et travailleurs sexuels dans la région, dans une perspective d’égalité.

Présentateur(s)/trice(s)

REYNEGA Elena Eva

Elena Eva REYNEGA

Secrétaire exécutive, Red Tra Sex

Argentine

initiative 3 initiative 3

Bagel Bejgl

Bagel Bejgl est une entreprise sociale à double finalité - ouvrir un espace aux femmes ayant l'expérience de la traite des êtres humains pour leur permettre de trouver un emploi, mais aussi apprendre et acquérir de nouvelles compétences qui peuvent les aider à trouver un emploi. Le Bejgl Bagel fait partie du programme d'autonomisation économique et sert à encourager l'indépendance économique des victimes, et en même temps, grâce aux bénéfices qu'il génère, il permet la durabilité du programme de l'ONG Atina.

Présentateur(s)/trice(s)

HRNJAK Jelena

Jelena HRNJAK

Militante féministe

Serbie

Intervenants Intervenants

Durant le laboratoire, les intervenants sont invités à faire des commentaires critiques sur l'impact, la transférabilité, la durabilité et le risque de l'initiative.

PIGA Graziella

Graziella PIGA

Spécialiste des questions de genre

Italie

modératrice modératrice
CALUGARU Corina

Corina CĂLUGĂRU

Ambassadeur, Représentante permanente de la République de Moldova auprès du Conseil de l’Europe

République de Moldova

Corina Călugăru, Ambassadrice, Représentante permanente de la République de Moldova auprès du Conseil de l'Europe. Diplomate au ministère des Affaires étrangères et de l'Intégration européenne de la République de Moldova, où elle a occupé divers postes à responsabilités :  Attachée du Conseiller de la Mission permanente auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, directrice des Affaires internationales et des droits de l'homme de la Direction générale pour la coopération multilatérale. Elle a participé à la coordination de l’application au niveau national des normes régionales et internationales en matière de droits de l'homme, à la coordination pour l'adhésion de Freedom Online Coalition, etc.. Mme Călugăru est diplômée en droit et en économie, finances et investissements de l'Université d'Etat de Moldova et a obtenu son master en droit de la même université. Elle a suivi des études de sécurité de l'OTAN à l'École nationale des sciences politiques et d'administration publique à Bucarest, Roumanie, une formation européenne de politique de sécurité au Centre de politique de sécurité à Genève et plusieurs formations en droits de l'homme, diplomatie multilatérale, et autres.

rapporteur rapporteur
FRIEDERICH François

François FRIEDERICH

Chef de la division de l’assistance électorale, Conseil de l'Europe

LAB 9 - Lutte contre la traite des êtres humains
Palais de l'Europe - salle 1 20 novembre 2018 - 14.30-16.30
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF