20 Novembre 2018 - 09.30-11.30 - salle 3 - Interprétation : FR/EN

Avant #MeToo, les groupes de défense des droits des femmes se sont battus pendant plus d'un siècle pour l'égalité des genres. Qu'est-ce qui fonctionne quand on fait campagne pour les droits des femmes ? Comment combiner les outils numériques et hors ligne pour mobiliser les citoyens et sensibiliser les élus ? Quel langage utiliser pour convaincre les sceptiques de l'égalité des genres ?

initiative 1 initiative 1

Abolition de l'article 522 sur le mariage pour viol, ABAAD - Centre de ressources pour l'égalité des genres, Liban.

ABAAD – Centre de ressources pour l’égalité des genres est une association à but non lucratif, non politiquement affiliée et non religieuse, fondée en 2011 dans le but de promouvoir le développement social et économique durable au Liban et dans la région du MENA par l'égalité, la protection et l'autonomisation des groupes marginalisés, en particulier les femmes. "A White Dress Does Not Cover the Rape" (une robe blanche ne camoufle pas le viol) était une campagne nationale lancée par l'ABAAD qui visait à abolir l'article 522 du code pénal libanais, qui disculpe les violeurs si l'auteur se marie avec la victime. Cette campagne a été soutenue par la ministre de la condition féminine, qui a dit que la loi correspondait à « l'âge de pierre ». La campagne a mobilisé l'opinion publique pour renforcer les législations afin de protéger les femmes et les filles de la violence sexuelle et de l'exploitation sexuelle au Liban, et d'encourager le changement des normes sociales pour répondre de manière adéquate aux violences sexuelles. Cela s'est traduit par un vote historique du parlement libanais qui a abrogé l'article 522 le 16 juin 2017. Cette victoire pour les droits des femmes et des filles au Liban s’est déroulée dans un contexte régional où des législations similaires sont contestées une à une.

Présentateur(s)/trice(s)

NAAMANI Aseel

Aseel NAAMANI

Directrice des programmes, ABAAD - Centre de ressources pour l'égalité des genres

Liban

Aseel est spécialisée en développement et levée de fonds des programmes humanitaires et de développement au Liban. Elle a travaillé avec des ONG nationales et internationales et co-fondé une organisation locale au Liban dédiée au développement communautaire. Elle a travaillé avec des organisations de la société civile, des organisations communautaires, des organisations non gouvernementales locales et internationales et des agences donatrices pour concevoir et mettre en œuvre des programmes visant à promouvoir l'engagement des jeunes dans la vie civile et politique, améliorer les conditions locales dans les communautés marginalisées; améliorer la prestation de services et renforcer la résilience et la protection des femmes et des enfants vulnérables. Elle occupe actuellement le poste de directrice des programmes et gestionnaire de fonds à ABAAD.

Initiative 2 Initiative 2

Strajk kobiet (grève des femmes polonaises)

Strajk kobiet est une coalition de groupes de défense des droits des femmes, d'initiatives pro-démocratie et d'individus se mobilisant par le biais des médias sociaux, rejoints par des milliers de militants dans au moins 50 villes de Pologne. Leur premier rassemblement en 2016 s'appelait la « protestation du lundi noir » et a vu des femmes vêtues de noir de toute la Pologne défiler dans les rues pour exiger l'abolition de la loi sur l'avortement.

Présentateur(s)/trice(s)

LEMPART Marta

Marta LEMPART

Cofondatrice Strajk Kobiet

Pologne

initiative 3 initiative 3

Campagne “Enough” (assez !), Oxfam, Global

Oxfam est une confédération de 20 organisations non gouvernementales actives dans 90 pays. Elle s'efforce d'instaurer un monde juste et sans pauvreté. "Enough" est une campagne menée par Oxfam contre la violence à l'égard des femmes et des filles, pour lutter contre les normes sociales négatives dans leurs contextes spécifiques. Elle est active dans plus de 30 pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et des Caraïbes, ainsi que dans la région du Pacifique. La campagne Enough vise à changer les normes sociales nocives et largement acceptées qui justifient trop souvent la violence à l'égard des femmes et des filles en des normes qui favorisent l'égalité des sexes et la non-violence. La campagne rassemble des gens de tous les sexes, de tous les âges et de tous les milieux pour transformer la normalité. Elle s'efforce de remettre en question et de faire réfléchir sur notre comportement, d'aider les personnes ordinaires à dénoncer la violence et à présenter des solutions aux normes nuisibles. Les campagnes dans les médias sociaux, l'art, la musique, les ateliers et les messages d'aspirations positives encouragent les individus à réfléchir et à parler des normes sociales nuisibles et des dommages potentiels qu'elles peuvent causer.

Présentateur(s)/trice(s)

NSOFU Faides

Faides TembaTemba NSOFU

Gestionnaire de programme pour les droits des femmes, Oxfam

Zambie

Faides TembaTemba Nsofu a rejoint Oxfam en avril 2018 en tant que responsable des politiques et des programmes sur les droits des femmes. Elle a commencé sa carrière en tant que responsable des services communautaires en aide humanitaire chez AFRICARE et en 2006 des programmes pour TASINTHA. Avant de rejoindre Oxfam, elle travaillait pour CARE International en tant que conseillère en genre, elle a également travaillé pour SAfAIDS en tant que coordinatrice de programmes et pour REPSSI en tant que responsable de programmes. Par la suite, elle a été directrice fondatrice de Gender Links Zambia, où elle s'est principalement concentrée sur la justice et l'égalité entre les sexes et a fait pression sur les leaders civiques pour qu'ils élaborent des politiques qui tiennent compte de la dimension de genre. Elle est titulaire d'un diplôme en travail social et a récemment obtenu une maîtrise en études du développement de l'Université Cavendish.

Intervenants Intervenants

Les intervenants sont invités à prendre part aux Labs afin de partager leur expérience avec les présentateurs d’initiatives démocratiques et tenter d’élargir la perspective des discussions qui s’ensuivent.

GREBOVAL Cécile

Cécile GREBOVAL

Directrice de programme, Division de l'égalité des genres, Conseil de l'Europe

modératrice modératrice
ADRIAENSSENS Alexandra

Alexandra ADRIAENSSENS

Directeur de projet à la Direction de l'égalité des chances au Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles et membre de la Commission de l'égalité des sexes

Belgique

Alexandra Adriaenssens, politologue, dirige depuis 2001 la Direction de l’Égalité des Chances du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en charge de la promotion de l’égalité des femmes et des hommes et de la lutte contre les discriminations dans le cadre de compétences de la FW-B (enseignement, culture, jeunesse, médias et audiovisuels, éducation permanente, aide à la Jeunesse, sport). Elle a donc développé une expertise importante en matière d’égalité des femmes et des hommes et de lutte contre les discriminations dans ces différents domaines. Elle représente la FW-B, pour ces matières, au sein du Conseil de l'Europe et des Nations unies et s’appuie sur le secteur associatif et la société civile pour définir ses priorités et implémenter les facteurs de changement de notre société.
rapporteur rapporteur
KLEINSORGE Tanja

Tanja KLEINSORGE

Chef du Secrétariat de la Comission des questions sociales, santé et développement durable de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe

LAB 3 - #MeToo est-il le nouveau modèle pour les campagnes en faveur des droits des femmes ?
Palais de l'Europe - salle 3 20 novembre 2018 - 9.30-11.30
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF