Table ronde 1 - Du "fake" au fait : comment renforcer les liens entre recherche, politique et société afin de lutter contre le populisme?

9 novembre 2017 - 9.00-10.30 - Palais de l'Europe, salle 6

Interpretation: FR/EN

Co-parrainé par le projet de l’union européenne Horizon 2020 « Dandelion » et le Pôle d’excellence "The Formation of Normative Orders", Université de Francfort sur le Main.

Série d'articles openDemocray sur le sujet par Georgios Kolliarakis et Rosemary Bechler

La politique "post-factuelle" alimente les inquiétudes au niveau international, en particulier dans des domaines controversés de la politique publique, tels que les droits sociaux et des minorités, les relations extérieures et les questions de migration/réfugiés, et surtout la lutte contre le terrorisme et la radicalisation. L'interaction de la divergence des valeurs et de l'incertitude s'est avérée très vulnérable face aux discours opportunistes et simplistes qui mélangent des faits gênants, disqualifient les points de vue opposés et polarisent l'opinion publique.

Dans de telles circonstances, les relations entre la science, l'élaboration des politiques et la société prennent une nouvelle tournure : face à la prolifération de fausses nouvelles via les médias sociaux et à la propagation et à la "normalisation" des comportements incivils et manipulateurs dans la sphère publique par les partis populistes et extrémistes à des fins politiques, la demande de résistance fondée sur des preuves est devenue évidente.

Alors que les chercheurs, les décideurs politiques et les médias opèrent selon des logiques, des intérêts et des calendriers différents pour leur action, il est urgent de réexaminer les responsabilités de la recherche et du monde universitaire, des politiciens et de l'administration publique, ainsi que des médias et de la société civile organisée, et de refondre leurs partenariats stratégiques. Un objectif commun est ainsi de contribuer à la capacité d'autodéfense des "réflexes immunitaires" de la démocratie en fournissant des preuves et des faits pour éclairer l'élaboration des politiques au sens technique et scientifique, et en promouvant des contre-indications plausibles dans les médias sociaux et dans la sphère publique en général.

Les contributions des intervenants, représentant les différents groupes des parties prenantes, devraient tourner autour des thèmes «Comment faire en sorte que les résultats de la recherche « voyagent » comme des preuves utiles et utilisables pour les décideurs et les acteurs de la société civile?», mais aussi, vice versa les décideurs et les médias devraient-ils intégrer les données issues de la recherche afin de mieux servir l'intérêt public?


 Du "fake" au fait : vidéo des débats

modérateur modérateur
KOLLIARAKIS Georgios

Georgios KOLLIARAKIS

Chercheur, Université de Francfort, C Pôle d’excellence

Grèce

Georgios Kolliarakis est politologue et travaille avec l'Université de Francfort Pôle d’excellence « Ordonnances normatives'). Ses recherches portent sur les aspects stratégiques, institutionnels et organisationnels de la sécurité, y compris les obstacles et les facilitateurs du transfert de connaissances entre les différents intervenants de la politiques, du milieu universitaire et de la société civile.  Georgios Georgios a participé en tant que chercheur principal à une série de projets internationaux de recherche sur la lutte antiterroriste contemporaine et a publié des articles sur les politiques de sécurité et leurs conséquences non intentionnelles et non anticipées. Georgios est un expert externe auprès de plusieurs ministères nationaux et d'organisations internationales, et a organisé plus de 30 tables rondes lors de conférences universitaires et politiques.

Intervenants Intervenants
BECHLER Rosemary

Rosemary BECHLER

Ecrivaine, journaliste et rédactrice d’OpenDemocracy

Royaume-Uni

En 2000, Rosemary Bechler, fonde et préside Peaceworkers Royaume-Uni, absorbée par International Alert, tout en aidant à piloter un forum en ligne novateur de portée mondiale, openDemocracy, dont elle devenue la rédactrice pour l’Europe puis du service international. En 2006, Counterpoint, le think-tank interne du British Council lui a commandé d'écrire Unbounded Freedom: a guide to creative commons thinking for cultural organisations. Elle a édité Convention on Modern Liberty: The British debate on fundamental rights and freedoms (Imprint Academic 2010)  l'année où elle est devenue rédactrice en chef d’openDemocracy. Elle est titulaire d’un doctorat sur la littérature du XVIIIe siècle de l’université de Cambridge.

BORGMANN-PREBIL Yuri

Yuri BORGMANN-PREBIL

Chargé de mission, DG Recherche et Innovation, Commission européenne

Il est en charge de plusieurs projets du 7e programme-cadre (7e PC) dans le domaine des sciences socio-économiques et humaines et contribue au défi sociétal Horizon 2020 "L'Europe dans un monde en mutation - des sociétés inclusives, innovantes et réflectives". Avant de rejoindre la Commission, Yuri enseignait le droit à l'Université du Sussex. Il est diplômé des Universités de Cologne, East Anglia et Sussex.

CORLATEAN Titus

Titus CORLATEAN

Député et membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe

Roumanie

GRUDEN Matjaz

Matjaz GRUDEN

Directeur de la planification politique, Conseil de l’Europe

KRASTEVA Anna

Anna KRASTEVA

Professeur de sciences politiques à la nouvelle Université bulgare

Bulgarie

PENNINX Rinus

Rinus PENNINX

Professeur Emérite d’études ethniques à l’Université d’Amsterdam

Pays-Bas

Rinus Penninx est professeur émérite d'études ethniques à l'Université d'Amsterdam. Il a été impliqué à plusieurs titres dans le domaine de la migration et de l'intégration. Son rapport intitulé "Ethnic Minorities" (1979) constitue le point de départ des politiques d'intégration aux Pays-Bas. Il a travaillé dans les ministères néerlandais sur la recherche et l'élaboration des politiques d'intégration (1978-1988). Il a fondé l'Institut pour la migration et les études ethniques à l'Université d'Amsterdam en 1993. De 1999 à 2009, il a été coprésident du projet international Metropolis. Il a été coordonnateur du Réseau d'excellence IMISCOE (2004-2009) et du Réseau de recherche IMISCOE (2009-2014).

Table ronde 2 - Quelles réponses aux discours et actions populistes anti-migrants ?

9 novembre 2017 - 9.00-10.30 - Palais de l'Europe, salle 5

Interpretation FR/EN/RU

Parrainé par le réseau des écoles d’études politiques

Ces dernières années, les discours d’extrême droite et les discours populistes ont pris une tournure de plus en plus agressive envers les réfugiés et les immigrés, imposant de fait ce sujet à l'agenda politique des pays européens. En conséquence, les mesures excessivement restrictives adoptées dans de nombreux pays européens mettent de plus en plus en péril les valeurs fondamentales de nos sociétés et les droits de l'homme des migrants et des réfugiés.

Quelles approches et stratégies peut-on utiliser pour développer des contre propos à cette rhétorique anti-immigrant ? Comment les personnalités politiques, les dirigeants de la société civile et les professionnels des médias peuvent-ils se partager la responsabilité de l'élaboration de politiques d'asile et d'intégration efficaces et compatissantes ?

Le Réseau des écoles d'études politiques du Conseil de l'Europe s'engage en faveur de la défense des droits de l'homme et de la lutte contre toutes les formes de discrimination. Les Ecoles abordent ces préoccupations et examinent comment des initiatives concrètes telles que l' « Académie pour le leadership démocratique à l'intention d’anciens réfugiés », du  Conseil de l'Europe, peuvent contribuer à contrer le discours xénophobe dominant et à améliorer l'intégration des réfugiés dans les sociétés européennes.

Les orateurs de cette table ronde se sont réunis plus tôt cette année à l'occasion d'une réunion des anciens du Réseau des écoles pour discuter de questions relatives aux politiques d'immigration et d'asile.

Forum mondial de la démocratie 2017 : Table ronde 2 - Quelles réponses aux discours et actions populistes anti-migrants ?
Palais de l'Europe, salle 5 9 novembre 2017 - 9.00-10.30
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

modératrice modératrice
SYRRI Despina

Despina SYRRI

Directrice de l'École Civique d'Etudes Politiques, "Symbiose"

Grèce

Despina Syrri est la fondatrice et directrice de l'École civique d'études politiques en Grèce, et spécialiste de l'éducation à l'UNICEF pour les réfugiés et les migrants en Grèce. Elle est membre du Conseil d'intégration des migrants de Thessalonique et a été conseillère auprès du Conseil de coopération régionale. Auparavant, elle a été directrice de la recherche et de la coopération internationale à l'Institut pour la politique d'immigration en Grèce. Despina a publié divers articles de recherche et articles de presse et a travaillé avec des organes d'information et des instituts de politique sur des questions liées au développement post-conflit, à la migration et à l'intégration des Balkans occidentaux dans l'UE.

Intervenants Intervenants
BUCZKOWSKA Teresa

Teresa BUCZKOWSKA

Coordinatrice de l’équipe d’intégration, Conseil irlandais des immigrants

Poland

Teresa Buczkowska est coordinatrice de l'équipe d'intégration au Conseil irlandais des immigrants, où elle vise à améliorer, dans les politiques et en pratique, l'intégration des personnes issues de l'immigration qui vivent en Irlande. Elle est elle-même migrante,  originaire de Pologne et vit en Irlande depuis 2005. Tout en travaillant pour le Conseil des immigrants, Teresa a réalisé une étude sur le racisme dans l'industrie du taxi et a cosigné un rapport sur les comportements antisociaux à motivation raciale dans le logement social. Entre mai 2016 et mai 2017, elle a siégé au conseil d'administration du Réseau européen des femmes migrantes. Teresa est titulaire d'une maîtrise en ethnographie et anthropologie sociale de l'Université Jagellonian de Cracovie.

JOANNON Barbara

Barbara JOANNON

Experte indépendante sur les Migrations

France

JUNGWIRTH Tomas

Tomas JUNGWIRTH

Chargé de mission, Consortium d’Organisations assistant les migrants

République tchèque

Tomáš Jungwirth est chargé de mission au Consortium d’organisations assistant les migrants en République tchèque et chercheur à l'AMO, un groupe de réflexion basé à Prague. Il s'est impliqué dans la migration et l'intégration tout en faisant du bénévolat à la frontière serbo-croate, et il a été le co-fondateur d'une page Facebook populaire qui a promu un récit positif de la migration et des réfugiés. Auparavant, Tomáš a travaillé comme enseignant au lycée, a été directeur de campagnes électorales et assistant d'un député. Il est titulaire d'un diplôme en droit de l'Université Charles et d'un diplôme en démocratie et droits de l'homme de l'Europe du Sud-Est des universités de Sarajevo et de Bologne.

PAPPAS Takis

Takis PAPPAS

Professeur invité récurrent, Université d'Europe centrale de Budapest

Grèce

Takis S. Pappas est politologue et auteur. Il a occupé des postes d'enseignement et de recherche à l'Université d'Europe centrale, à Budapest, à l'Institut universitaire européen de Florence, à l'Université de Princeton et à l'Université de Yale, entre autres. Expert en populisme, démocratie et politique contemporaine européenne et grecque, T. Pappas a mené des recherches et publié de nombreux ouvrages sur ces sujets. Son dernier ouvrage est « On the Tightrope: National Crises and Brinkmanship in Greece, from  Trikoupis to Tsipras » Il prépare actuellement une nouvelle étude comparative sous le titre « Illiberal Democracy: How Populism Grows to Menace Democracy ». Pappas docteur en sociologie politique de l'Université de Yale.

VAN DEN DURPEL Anja

Anja VAN DEN DURPEL

Bureau du maire, Relations internationales et networking, Politique européenne sur l'inclusion sociale et le bien-être social, Ville de Gand

Belgique

Diplômée en pédagogie sociale, Anja a débuté sa carrière à Gand comme animatrice de prévention avec des prostitués. Après cette expérience passionnante de cinq ans, elle devient lectrice de gestion didactique puis coordinatrice de programme à l'Académie de formation des enseignants à Alost. En 2007, elle retourne à Gand pour diriger le service d'intégration de la Ville. Elle se spécialise en gestion de la diversité et études européennes, où elle est désormais responsable de la politique européenne sur l'inclusion sociale et le bien-être au sein de la ville et doctorante à l'Université de Gand, où elle travaille sur l'européanisation par la diffusion de normes. Elle s'efforce toujours de soutenir les groupes les plus vulnérables de la société, en supprimant les obstacles à la participation politique et sociale de tous les groupes les plus vulnérables.

Table ronde 3 : Egalité des genres et autonomisation politique des femmes : une réaction populiste ?

9 novembre 2017 - 9.00-10.30 - Palais de l'Europe, salle 8

Interpretation FR/EN

Parrainé par Communauté des Démocraties, le PNUD et International IDEA

La promotion de l'égalité des sexes et de l'autonomisation politique des femmes est une question récurrente à travers le monde, même si ces deux concepts sont abordés, gérés et utilisés en politique, en économie et dans les interactions sociales et culturelles de différentes manières.

L'inégalité des chances et des conditions de participation et de représentation politiques entre les hommes et les femmes existe toujours. Les femmes restent sous-représentées dans les structures de gouvernance qui déterminent les priorités politiques et législatives.

Le faible taux de participation des femmes persiste malgré des décennies d'efforts déployés par les organisations internationales et régionales, ainsi que par les gouvernements, pour éliminer la discrimination à l'égard des femmes et promouvoir leur autonomisation. Les données de l'Union parlementaire internationale (UIP) montrent les femmes détiennent aujourd’hui 22 pour cent des sièges dans les parlements

Organisée par la Communauté des Démocraties, le PNUD et International IDEA dans le cadre du projet Advancing Women's Political Participation, cette session discutera des principaux défis et opportunités rencontrés dans la course à l'égalité des sexes et à l'autonomisation politique des femmes, dans le contexte de l'Agenda pour le Développement Durable 2030. Elle cherchera à  savoir si l'égalité des sexes est un objectif systémique ou si elle est considérée comme un instrument du discours populiste.

modérateur modérateur
BRADLEY Andrew

Andrew BRADLEY

Directeur, International IDEA, Bureau de Bruxelles

Afrique du Sud

Andrew Bradley dirige le Bureau de l'Institut international pour la démocratie et l'assistance électorale (International IDEA) auprès de l'UE à Bruxelles (Belgique).  Auparavant, il était Sous-Secrétaire général aux affaires politiques et au développement humain du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Cet ancien diplomate a servi dans des ambassades et des missions sud-africaines au Canada, en Suisse et en Belgique.

intervenants intervenants
CONSUEGRA Luis José

Luis José CONSUEGRA

Chargé de programme pour le développement des partenariats et la mobilisation des ressources à International IDEA

IGNAT Victoria

Victoria IGNAT

Chef de projet - Femmes en politique UNDP

République de Moldova

LASÉN DIAZ Carolina

Carolina LASÉN DIAZ

Chef de l'Unité Egalité des genres, Conseil de l'Europe

MESKANEN Anne

Anne MESKANEN

Ambassadeur chargé des questions des femmes et de l’égalité des genres, Ministère des affaires étrangères

Finlande

Anne Meskanen, actuellement ambassadrice itinérante pour les questions féminines mondiales et l'égalité des genres, a obtenu une maîtrise en sciences politiques de l'Université d'Helsinki et a rejoint le ministère finlandais des Affaires étrangères en 1996. A cette époque, elle a publié Women at the European Forums, un ouvrage sur les femmes confrontées à des défis au sein de l'Union européenne. Depuis lors, elle a occupé des postes diplomatiques dans les ambassades de Roumanie, de Syrie et du Kosovo, ainsi qu'auprès de la Mission finlandaise auprès des Nations Unies à New York. De 2015 à 2017, elle a été ambassadeur en Afghanistan.

WORLLEDGE Jason

Jason WORLLEDGE

Directeur de la planification auprès du Secrétaire Général de la Communauté des Démocraties et coordinateur du groupe de travail de la CoD sur les femmes et la démocratie