Retour

Simon Coveney : « La démocratie est le métal le plus précieux de notre monde »

Strasbourg, France 7 novembre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Simon Coveney : « La démocratie est le métal le plus précieux de notre monde »

« En ces temps d’incertitude économique et d’inégalités croissantes, la démocratie est la cible d’un feu nourri de l’extérieur et d’effets plus dévastateurs encore de l’intérieur », a déclaré le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, lors du Forum mondial de la démocratie.

Il a cité trois facteurs essentiels pour garantir des libertés que nous pourrions tenir pour acquises et pour protéger la démocratie sur notre continent : comment nous protégeons l’intégrité de nos institutions publiques ; comment nous soutenons la prospérité de nos citoyens ; comment nous comprenons le « demos » – le peuple – dans la démocratie.

Extraits du discours :

« La démocratie ne se résume pas à la règle de la majorité. Elle se fonde sur des élections libres, mais elle requiert aussi un État de droit impartial et le respect des droits de l’homme, des minorités tout autant que des majorités. Garantir la démocratie suppose aussi de sauvegarder les libertés d’expression, d’association et de réunion ; de promouvoir un système judiciaire indépendant, impartial et efficace ; et de garantir l’intégrité des systèmes électoraux. »

« La démocratie est le métal le plus précieux de notre monde, mais si nous ne nous en occupons pas, elle ternit aisément. Sans une presse libre, sans société civile, sans tribunaux indépendants, la démocratie s’érode au fil du temps, jusqu’à s’effondrer. Nous devons réaffirmer notre attachement aux principes incarnés par le Conseil de l’Europe et réinventer, au premier rang de ses institutions majeures, la Cour européenne des droits de l’homme. »

« La démocratie apporte la dignité. Chaque citoyen, par son vote et sa voix, peut être acteur du changement. Sur le long terme, les mécanismes uniques qu’offre la démocratie en matière de retour d’informations signifient qu’elle est toujours la mieux à même de garantir la stabilité et la prospérité pour les citoyens. La démocratie, si elle n’est pas un régime parfait, demeure le meilleur moyen dont nous disposions pour protéger les intérêts de chacun. »

« Nous devons convaincre nos concitoyens, et en particulier la jeunesse, de notre capacité à parvenir à des résultats à court terme. Pour ce faire, il est impératif d’améliorer la qualité de la gouvernance. Une approche peut être d’écouter plus directement nos concitoyens, et tout spécialement notre jeunesse. L’expérience de l’Irlande en matière d’assemblées citoyennes au cours des dernières décennies est très largement positive. Ces assemblées ont montré leur capacité à approfondir l’engagement démocratique. »

« À Strasbourg, les droits de l’homme et l’État de droit sont des termes concrets que chacun comprend, mais pour la plupart des 675 millions de citoyens du Conseil de l’Europe, ce sont des termes relativement abstraits. Pour convaincre une nouvelle génération de leur valeur, nous devons communiquer différemment. »

Enfin, le ministre a également évoqué la tenue d’un 4e Sommet des chefs d’État et de gouvernement, les 16 et 17 mai 2023 à Reykjavik (Islande).

Discours complet [EN]