Retour

Comment les initiatives de la jeunesse peuvent-elles changer le système ?

Leaders politiques, parlementaires, élus et jeunes se sont penchés sur cette question lors d’une table ronde.
Comment les initiatives de la jeunesse peuvent-elles changer le système ?

Dmytro Bulatov : « La moitié des députés en Ukraine ont aujourd’hui moins de 40 ans »

« L’Ukraine connaît un temps de changement où les initiatives de la jeunesse et de la société civile sont de plus en plus fortes », a souligné le Ministre ukrainien de la Jeunesse et des Sports, Dmytro Bulatov. La présence de plus de jeunes au pouvoir, en particulier ceux qui ont participé à la « Révolution de la dignité », apporte de nouvelles perspectives pour un meilleur contrôle des projets gouvernementaux et contre la corruption. Le Ministre a également remercié le Conseil de l’Europe pour son soutien sur la voie de l’intégration européenne.

Daniela Chacón : «  Pour changer le système, il faut participer au système »

Adjointe au Maire de Quito, Daniela Chacon a évoqué les défis auxquels est confrontée la démocratie : apathie, méfiance des citoyens, absence d’accès au gouvernement ou difficulté à se reconnaître dans un parti politique. Selon une étude récente en Equateur, seuls 15% des jeunes se sont dits intéressés par la politique. Elle a appelé les jeunes à s’engager dans la politique pour faire évoluer le système.

Philip Dimitrov, ancien Premier Ministre bulgare : « La démocratie c’est la liberté accompagnée de la responsabilité ».

Henryka Mościcka-Dendys : « Les jeunes ont été les acteurs du changement en Pologne »

Mme Mościcka-Dendys, Sous-Secrétaire d’Etat en charge de la politique européenne, des droits de l’homme et des affaires parlementaires de Pologne a rappelé l’expérience de son pays dans la lutte non violente en faveur de la démocratie et des droits de l’homme. Elle a également invité les jeunes à participer au « Dialogue de Varsovie pour la démocratie » qui, cette année, a mis l’accent sur la liberté de réunion, l’égalité des chances et le potentiel des médias sociaux.

Matt Leighninger, Directeur exécutif du consortium « Deliberative Democracy » : « Les différentes formes de participation à la vie politique ne fonctionnent que si elles sont associées. Il faut des espaces ouverts aux jeunes pour leur permettre de se construire en tant que leaders.

Natasa Vuckovic : « L’humain est dans la société et pas dans l’économie »

«  La désaffection des citoyens pour la politique en Serbie est liée au fait que la démocratie et les réformes n’aient pas débouché sur les résultats escomptés rapidement », a indiqué Natasa Vuckovic, membre du Parlement serbe et de l’APCE. Elle a rappelé la menace que représente la montée du populisme qui propose des solutions rapides qui peuvent se montrer tentantes en temps de crise.


2022 2022