Le Projet Anti-Corruption en Tunisie (TAC) est mis en oeuvre dans le cadre du PAII-T et vise à soutenir l'instance en charge de la lutte contre la corruption en Tunisie dans l'exercice de ses prérogatives en toute indépendance.

L'Instance nationale de la lutte contre la corruption (INLUCC) a été mise en place en novembre 2011 et continue à exercer ses missions. Cependant, elle sera prochainement remplacée par une nouvelle instance indépendante prévue par la Constitution de 2014, l'Instance de la Bonne Gouvernance et de la Lutte Contre la Corruption (IBOGLUCC), créée par la loi organique adoptée le 27 août 2018 par l'Assemblée des représentants du peuple, mais qui n'a pour le moment pas encore été mise en place.

Concrètement, premièrement dans le cadre de l'appui à l'INLUCC, puis de celui à l'IBOGOLUCC, il s'agit de fournir un soutien à l'organisation interne, à la visibilité et la communication, et à l'influence régionale et internationale de l'instance, tout en assurant le renforcement des capacités grâce à des sessions de formation et des outils adaptés au besoin des membres et du personnel de l'instance.