View of Ankara with Anitkabir

Le Conseil de l'Europe a une coopération bien établie et de grande ampleur avec la Turquie. L’Organisation y est représentée par un Bureau de programmes à Ankara qui coordonne et soutient la mise en œuvre des projets et assure la coordination avec les partenaires nationaux et internationaux présents sur le terrain. Les activités de coopération du Conseil de l’Europe avec la Turquie ont principalement été entreprises dans le cadre de programmes conjoints de l'Union Européenne et du Conseil de l'Europe. . Ainsi, la Turquie a été pendant de nombreuses années la principale bénéficiaire de la coopération technique avec l'Union européenne.

L'assistance fournie a contribué à des avancées au sein du système judiciaire, notamment en ce qui concerne les requêtes individuelles devant la Cour constitutionnelle et la lutte contre la corruption. Le financement de l'Agence suédoise de coopération internationale au développement (Asdi) a également apporté des résultats encourageants liés à la médiation dans les litiges civils. Une attention particulière est également accordée à la liberté d'expression et à la liberté des médias.

Plusieurs programmes conjoints de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe sont actuellement mis en œuvre dans le domaine de la justice. Cet appui contribue à renforcer la capacité institutionnelle de la Cour de cassation et à accroître la confiance du public dans le système judiciaire turc (en particulier en matière pénale et administrative) en renforçant son efficience, son efficacité, son indépendance et son impartialité. L'assistance vise également à renforcer la capacité des Barreaux et des avocats en matière de droits de l'homme et à améliorer la communication entre eux.

En outre, la Turquie bénéficie également d'un programme conjoint de l’Union européenne et du Conseil de l'Europe pour l’intégration dans le système éducatif d’une culture scolaire démocratique fondée sur les valeurs fondamentales universelles ainsi que les libertés et droits fondamentaux. Le Conseil de l'Europe aide également les autorités à renforcer les pratiques liées à la surveillance pénitentiaire en Turquie grâce au financement de diverses contributions volontaires.

La coopération avec la Turquie est renforcée par la Facilité horizontale pour les Balkans occidentaux et la Turquie, programme conjoint de l’Union européenne et du Conseil de l'Europe visant à aider les autorités à respecter leurs programmes de réformes et à se conformer aux normes européennes. Ainsi, des mesures importantes sont prises pour accroître la capacité institutionnelle des autorités turques mettre en œuvre et suivre le "Plan d'action pour les droits de l'homme" en Turquie. Un soutien est également fourni au niveau national pour favoriser une réponse institutionnelle globale à la violence à l'égard des femmes et à la violence domestique et pour renforcer la protection des droits de l'homme des demandeurs d'asile, des migrants et des victimes de la traite, en accordant une attention particulière aux groupes vulnérables, tels que les femmes et les enfants. De plus, des actions sont entreprises au niveau régional pour lutter contre la criminalité économique.

Un soutien est également apporté afin de renforcer la volonté et l'engagement politique des autorités locales et émanciper les communautés roms locales par le biais du Programme conjoint régional de l’Union européenne et du Conseil de l'Europe « Promouvoir la bonne gouvernance et l’autonomisation des Roms au niveau local (ROMACTED) ». La capacité des autorités à chercher, saisir et confisquer les produits issus de la cybercriminalité, à prévenir le blanchiment d'argent et à sécuriser les preuves sur Internet est également renforcée grâce au projet conjoint régional de l’Union européenne et du Conseil de l'Europe « Coopération internationale en matière de lutte contre la cybercriminalité et sécurisation des preuves électroniques en Europe du Sud-Est et en Turquie - iPROCEEDS 2 ».