L’intervention du Conseil de l’Europe en République kirghize est basée sur la demande des autorités kirghizes et dépend essentiellement de financements extérieurs. L’intervention actuelle du Conseil de l’Europe se concentre sur la réforme électorale.

Le document « Priorités de coopération avec le voisinage pour la République kirghize 2015-2017 » a été approuvé par le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe le 4 février 2015. En novembre 2017 le document a été prolongé jusqu’à la fin de l’année 2019. Il identifie un ensemble d’actions prioritaires, notamment dans le domaine de l’Etat de droit, et permettra de renforcer l’implication du Conseil de l’Europe dans le pays dans les années à venir. Ce fut une percée dans la région car il s’agissait du premier document de coopération global avec un pays d’Asie Centrale.