Retour

Grèce : il faut de toute urgence réformer le système pénitentiaire et mettre fin aux violences policières, déclare le CPT

CPT Strasbourg 9 avril 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Grèce : il faut de toute urgence réformer le système pénitentiaire et mettre fin aux violences policières, déclare le CPT

A l’issue d’une visite dans les établissements pénitentiaires grecs l’année dernière, le Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) recommande que les autorités grecques remédient aux problèmes structurels qui ont notamment provoqué les mauvais traitements persistants des détenus, la surpopulation carcérale et les pénuries de personnel.

Le rapport (en anglais seulement), publié ce jour, accompagné de la réponse des autorités grecques, reconnaît que certaines mesures positives ont été prises depuis la visite précédente du CPT en Grèce en 2015. Ainsi, la délégation a constaté des échanges informels plus détendus entre les détenus et leurs familles ou enfants à la prison pour hommes de Korydallos. (voir les résumés en anglais et en grec).

Toutefois, les problèmes fondamentaux sont encore trop nombreux. Analysant la situation des personnes arrêtées par la police hellénique, le rapport conclut que les mauvais traitements policiers demeurent une « pratique courante dans toute la Grèce ». En outre, le système actuel d’enquêtes sur les allégations de mauvais traitements est inefficace. Le CPT appelle les autorités grecques à s’assurer que tous les policiers du pays comprennent clairement que toute forme de mauvais traitements des personnes arrêtées constitue une infraction pénale et sera punie en conséquence.

S’agissant des prisons, de trop nombreux détenus continuent d’être incarcérés dans des conditions qui constituent un « affront à la dignité humaine ». Des mesures doivent être prises de toute urgence pour réduire la surpopulation à la prison pour hommes de Korydallos et à la prison de Thessalonique, fonctionnant toutes deux à plus de 140 % de leur capacité officielle.

Les mauvaises conditions matérielles allaient de pair avec la surpopulation dans la plupart des ailes de la prison pour hommes de Korydallos : le CPT a constaté que jusqu’à sept personnes occupaient une cellule de 9,5m2 contenant des matelas et couvertures sales et infestés de vermine et dont les murs et le plafond portaient des traces de moisissures. Les conditions dans certains quartiers de la prison pour hommes de Korydallos et dans l’unité disciplinaire non surveillée de la prison de Nigrita étaient tellement mauvaises qu’elles pouvaient « aisément être considérées comme un traitement inhumain et dégradant », selon le Comité.

Le CPT appelle les autorités grecques à faire baisser les taux d’occupation afin de veiller à ce que chaque détenu dispose d’au moins 4m2 d’espace vital, hors annexe sanitaire, et de son propre lit. Aucun détenu ne devrait être obligé de dormir sur un matelas à même le sol. Les détenus doivent aussi avoir régulièrement accès à de l’eau chaude et à des produits d’hygiène en quantité suffisante.

Le rapport démontre également que ce sont les détenus, et non le personnel, qui contrôlent les différentes ailes de la prison et que les niveaux d’intimidation et de violence entre détenus étaient de plus en plus élevés dans les prisons visitées. De nombreux incidents violents n’étaient pas signalés, ou passaient même inaperçus.

De manière générale, le CPT recommande de prendre des « mesures plus fermes », invitant notamment le gouvernement grec à élaborer un deuxième plan stratégique plus détaillé pour le système pénitentiaire couvrant les années 2021 à 2025. « La remise sur pied du système pénitentiaire doit être une priorité du gouvernement grec, ainsi que du Parlement hellénique et du pouvoir judiciaire dans son ensemble », indique le rapport.


 Communiqué de presse
Grèce : il faut de toute urgence réformer le système pénitentiaire et mettre fin aux violences policières, déclare le Comité anti-torture du Conseil de l’Europe


Agenda Agenda
23 février 2021 événement en ligne (16h30-17h30 CET)

Changement climatique et migration forcée : Forum Talk en ligne

Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter