Retour

Des professionnels moldaves étudient l'influence des sous-cultures en prison sur l'efficacité du traitement de la toxicomanie pour les détenus

en ligne 3-4 septembre 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Des professionnels moldaves étudient l'influence des sous-cultures en prison sur l'efficacité du traitement de la toxicomanie pour les détenus

Les 3 et 4 septembre 2020, le Groupe Pompidou a organisé un webinaire interactif sur le thème "Sous-cultures et consommation de drogues dans les prisons - Approches pour améliorer la sécurité et l'offre de traitement" à l'intention des employés de pénitentiaires en République de Moldavie. C'était la première discussion sur ce sujet avec plus de 50 participants, réunissant des spécialistes des départements de sécurité respectifs, des services médicaux et des unités de réinsertion des 18 établissements pénitentiaires.

La thématique centrale discutée lors du webinaire était que les manifestations de certains codes des sous-cultures carcérales peuvent avoir un effet négatif sur les services de santé et les interventions de sécurité qui sont conçus pour réduire la consommation de drogue et les dommages qui y sont liés dans les prisons. Diminuer l'influence des hiérarchies et des sous-cultures carcérales pourrait donc améliorer l'efficacité des mesures de contrôle des drogues ainsi que des services de traitement de la toxicomanie et de réduction des risques. En ouvrant le webinaire, le directeur de l'administration nationale des pénitenciers de la République de Moldavie a encouragé les participants à discuter des aspects importants du sujet. En outre, certains experts internationaux de haut niveau ont partagé leurs expériences et leurs points de vue avec les participants.

Les discussions ont soulevé des questions importantes qui devraient être explorées dans le cadre des activités futures du Groupe Pompidou sur ce sujet en République de Moldavie.