Retour

Le 50e anniversaire du Groupe Pompidou dans le programme de la Présidence hongroise du Conseil de l’Europe

Strasbourg, France Le 21 mai 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le 50e anniversaire du Groupe Pompidou dans le programme de la Présidence hongroise du Conseil de l’Europe

Le 21 mai 2021, la Hongrie a pris la présidence du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe pour une période de six mois - pour la deuxième fois en trente ans depuis son adhésion à l'Organisation.

Pleinement attachée à la mission du Conseil de l’Europe « d'édifier une société plus libre, plus tolérante et plus juste fondée sur la solidarité, les valeurs communes et un patrimoine culturel enrichi par sa diversité », la Présidence hongroise s’est engagée à se concentrer sur cinq thèmes:

  • promouvoir une protection efficace des minorités nationales;
  • renforcer le dialogue interreligieux;
  • autonomiser les générations futures en renforçant les droits des enfants, la participation des jeunes et l’inclusion des Roms;
  • trouver des réponses communes aux défis liés au développement technologique rapide tels que l'intelligence artificielle et la cybercriminalité; et
  • relever les défis environnementaux.

« La Présidence hongroise soutient les travaux du Groupe Pompidou, la plateforme de la politique antidrogue du Conseil de l'Europe, et espère que son projet de statut révisé sera adopté par le Comité des Ministres en temps voulu pour le 50e anniversaire du Groupe. La Présidence hongroise a l'intention d'assurer une représentation adéquate du Comité des Ministres lors de la célébration de haut niveau prévue au Centre Pompidou à Paris. »

Une nouvelle résolution statutaire permettra au Groupe Pompidou de façonner l'avenir de la politique en matière de drogues encore plus activement en faisant de la promotion des droits de l'Homme sa mission statutaire à toutes les étapes de l'élaboration de la politique en matière de drogues, en étendant son mandat à d'autres formes de l’addiction au-delà du domaine de drogues illicites, et en créant des synergies avec d’autres organisations internationales, des entités compétentes du Conseil de l’Europe et des organisations de la société civile.