Tendances pour 2015-2019

 

 

Données pour 2019

 

 

Catégorie Sur les 142 alertes, 33 (23 %) relèvent de la catégorie des atteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes, 17 (12 %) de la détention et de l’emprisonnement, 43 (30 %) du harcèlement et de l’intimidation, 1 (1 %) de l’impunité, et 48 (34 %) des autres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias. Le taux de la catégorie harcèlement et intimidation de journalistes est, malgré la stabilité générale par rapport à 2018, en augmentation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Niveau Sur les 142 alertes, 60 (42 %) relèvent du niveau 1, qui répertorie les menaces les plus graves pour la liberté des médias. Ce taux est stable par rapport à 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source La menace émane de l’État dans 87 (61 %) des 142 alertes. Parmi les menaces résiduelles, 33 (23 %) proviennent d’acteurs non étatiques et 22 (16 %) de sources inconnues. Ces chiffres sont stables par rapport à 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Statut Seules 9 (6 %) des 142 alertes ont été qualifiées de « résolues ». En outre, 3 alertes de 2015, 7 de 2016, 5 de 2017 et 13 de 2018 ont été considérées comme « résolues », portant à 37 le nombre total d’alertes closes en 2019. Cela représente une nouvelle diminution par rapport à 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponses des Etats Avec 42 %, le taux de réponse de 2019 est resté faible par rapport à 2015, où 68 % des alertes avaient obtenu une réponse des autorités de l’État. Ce chiffre est tombé à 33 % en 2016 et 26 % en 2017, avant de remonter à 39 % en 2018.