27 oct. 2020 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 01 avr. 2020 n° 38/2020 Serbie

La journaliste Ana Lalic détenue pendant une nuit après à la suite d'un reportage sur les conditions de travail dans un hôpital

Source de la menaceEtatique
CatégorieDétention et emprisonnement de journalistes
Auteur FEJ/FIJ Article 19 IPI RSF
Auteur FEJ/FIJ Article 19 IPI RSF
Ana Lalic, journaliste de Nova.rs, a été détenue du soir du 1er avril au matin du 2 avril 2020 au poste de police de Novi Sad. Son ordinateur portable et ses téléphones mobiles (professionnel et privé) ont été saisis lors de la perquisition de son appartement et n'ont pas été restitués.

Selon les médias, Lalic a été détenue pour avoir "provoqué la panique et l'agitation" avec un article sur le manque d'équipement de base et les mauvaises conditions de travail pendant la pandémie COVID-19 à l'hôpital local, le Centre clinique de Voïvodine. La direction du centre clinique l'avait dénoncée à la police.

Lalic a été détenue le premier jour de l'application d'une nouvelle réglementation pénalisant toute personne qui divulgue des informations sur l'épidémie de coronavirus sans y être "autorisée" par le bureau du Premier ministre. Le Premier ministre s'est excusé et s'est engagé à retirer la réglementation.
Mises à jour
28 avr. 2020
Le 27 avril 2020, les charges pénales contre la journaliste de Nova.rs, Ana Lalic, ont été abandonnées. Ana Lalic était accusée d'avoir provoqué la panique et des troubles en vertu de l'article 343 du Code pénal, après avoir publié un article faisant référence à des sources anonymes au sein du Centre clinique de Voïvodine, selon lesquelles le personnel médical du Centre n'avait pas suffisamment d'équipements de protection.
17 avr. 2020
Since her release from jail on April 2, Lalić has been targeted in an online smear campaign. A paid advert has appeared regularly online which shows a photo of Lalić with a caption accusing her of acting against the “interests of the state”. She was also branded "state enemy number 1". She has also received numerous serious threats on social media and has faced persistent calls in pro-government media for authorities to prosecute her, making her fear for her personal safety. Lalić, who is a board member at the Independent Journalists Association of Vojvodina (NDNV) has announced she will file lawsuits against those responsible.
06 avr. 2020
Le 2 avril 2020, son ordinateur portable et ses téléphones ont été restitués à Ana Lalic. La journaliste fait toujours l'objet d'une enquête.
03 avr. 2020
Le 2 avril 2020, le gouvernement serbe a révoqué une décision visant à réglementer la centralisation de l'information publique sur la pandémie de coronavirus pendant l'état d'urgence en cours.
Réponses de l'État
11 mai 2020
Réponse des autorités serbes (Ministère de l'Intérieur)
Suites données
27 oct. 2020
Nouveau La Commissaire aux Droits de l’Homme appelle à la mise en place « d’une réponse globale » pour lutter efficacement contre les « SLAPP »
03 avr. 2020
Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias salue le retrait par le gouvernement serbe de la décision relative à l'information publique.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link