02 janv. 2019 Niv. 2
Aucune réponse
Création de l'alerte : 02 janv. 2019 Italie

Le gouvernement a décidé d'abolir le financement public de la presse

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ Index
Aucune réponse
Auteur FEJ/FIJ Index
Le 29 décembre 2018, le Parlement italien a confirmé le budget 2019 du gouvernement avec 327 voix pour, 228 voix contre et une abstention. Entre autres, le budget prévoit une réduction progressive des subventions directes visant à préserver le pluralisme des médias (moins 20% en 2019, moins 50% en 2020, moins 75% en 2021). Le financement public consacré au pluralisme des médias est censé être totalement aboli en 2022. Le 28 décembre, le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a déclaré qu'il s'agissait d'un "sacrifice imposé à tous" et ne devait pas être compris comme "une atteinte à la liberté d'information". Toutefois, la Fédération italienne des syndicats de journalistes (Federazione Nazionale della Stampa Italiana, FNSI) et l'Ordre des journalistes (Ordine dei Giornalisti) ont déclaré que cette mesure économique entraînera la fermeture de nombreux journaux nationaux. Les deux organisations considèrent cette mesure comme une grave atteinte au pluralisme des médias. Suite à cette décision, les journaux suivants sont menacés de fermeture : Avvenire (recevant 5,9 millions d’euros de subventions par an), Italia oggi (4,8 millions d’euros), le quotidien Libero (3,7 millions d’euros), Il Manifesto (3 millions d’euros), Il Foglio (800 000 euros), ainsi que des hebdomadaires catholiques et des publications des minorités linguistiques.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link