16 déc. 2019 Niv. 2
Résolue
Création de l'alerte : 29 nov. 2018 n° 132/2018 Belgique

Arrestation arbitraire d'un journaliste à Charleroi

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur FEJ/FIJ
Auteur FEJ/FIJ
Le journaliste belge Patrick Lefèbvre, collaborateur du quotidien "La Dernière Heure", a fait l'objet d'une arrestation arbitraire, à Charleroi, la nuit du 24 au 25 novembre 2018. Alors qu'il filmait des affrontements consécutifs à une manifestation, sur la voie publique, des policiers ont procédé à son arrestation. Patrick Lefèbvre portait une veste orange avec la mention "Presse". Sa carte de journaliste était bien visible. "Alors que je filmais l'assaut des policiers, témoigne le journaliste, ceux-ci m'ont demandé de me placer devant eux, du côté des manifestants. Un policier m'a agrippé par l'arrière et a prétendu que j'étais un faux journaliste pour procéder à mon arrestation judiciaire. J'ai été placé au cachot, sans mes chaussures et sans ma ceinture, jusque 7 heures du matin. On m'a alors libéré sans explications et sans même une audition. Seul un gradé m'a présenté des excuses". Le 29 novembre, l'Association belge des Journalistes Professionnels (AJP) a envoyé un courrier de protestation au Premier ministre Charles Michel et au ministre de l'Intérieur Jan Jambon.
Résolue
16 déc. 2019: Le 16 décembre 2019, aucune plainte de la part du journaliste Patrick Lefebvre ou de son employeur n'ayant été signalée, les organisations partenaires de la Plateforme ont déclaré ce cas « résolu », concluant qu'il ne représentait plus une menace active à la liberté des médias.
Mises à jour
15 avr. 2019
Le 29 novembre 2018, Patrick Lefebvre a annoncé qu'il déposerait plainte auprès du Comité permanent du contrôle des services policiers (Comité P).
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link