09 nov. 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 24 sept. 2018 Grèce

Trois journalistes de Fileleftheros détenus après le dépôt d'une plainte pour diffamation par le ministre de la Défense

Source de la menaceEtatique
CatégorieDétention et emprisonnement de journalistes
Auteur Index AEJ CPJ FEJ/FIJ
Auteur Index AEJ CPJ FEJ/FIJ
Le 22 septembre 2018, trois journalistes du journal grec Fileleftheros ont été arrêtés par la police après que le ministre de la Défense, Panos Kammenos, eut déposé une plainte pour diffamation à l’encontre du journal au sujet d’un article relatif à une supposée mauvaise gestion des fonds de l’UE destinés à aider la Grèce à faire face à la crise migratoire. Le 23 septembre, ils ont comparu devant un procureur, qui a ordonné l'ouverture d'une enquête préliminaire pour déterminer si les éléments constitutifs d’une diffamation étaient réunis et a ordonné la libération des journalistes.
Réponses de l'État
09 nov. 2018
Réponse des autorités grecques (Ministère de la Protection du citoyen)
Suites données
27 sept. 2018
Le représentant de l'OSCE dénonce l'arrestation de journalistes grecs à la suite d'une plainte pénale en diffamation déposée par le ministre de la Défense et demande la dépénalisation de la diffamation.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link